Sécurité routière : Les amendes appliquées en 2017
Sécurité routière : Les amendes appliquées en 2017

Les dispositions prisent par le gouvernement pour endiguer le phénomène des accidents de la route seront renforcées avec l'adoption par l'APN du texte de loi relative à l'organisation et la sécurité de la circulation routière, qui annonce principalement un durcissement des sanctions contre les contrevenants et la mise en place du permis à point.

Le nouveau texte de loi annonce l'arrivée d'un système du permis à points qui sera géré par le ministère de l'Intérieur à travers un fichier national des permis de conduire devant recenser toutes les infractions de la route au niveau national. Dans ce système, le permis de conduire est doté d'un capital de 24 points qui sera réduit à chaque infraction commise par le titulaire du permis.

Le contrevenant sera également soumis à une amende forfaitaire et à des sanctions pénales selon les cas.

Durcissement des sanctions et révision à la hausse des amendes

En outre, le texte prévoit aussi un durcissement des sanctions contre les contrevenants aux règles de la circulation routière.

Ainsi, les amendes forfaitaires pour chaque degré de contravention ont été revues à la hausse.

Pour les contraventions de 1er degré, qui concernent notamment la présentation de documents et l'usage d'un équipement de véhicule non conforme, cette amende est fixée à 2.000 DA.

Les contraventions du 2ème degré (empiètement d'une ligne continue, arrêt et stationnement abusifs...) sont punies d'une amende forfaitaire de 2.500 DA.

Est puni d'un emprisonnement de six mois à deux ans et d'une amende de 20.000 DA à 50.000 DA tout conducteur d'un véhicule de transport de marchandises dont le poids total autorisé en charge, ou le poids total roulant autorisé est supérieur à 3.500 kgs, ou d'un véhicule de transport de personnes de plus de 9 places, qui serait, suite au non-respect des prescriptions légales du temps de conduite et du temps de repos, à l'origine d'un accident de la circulation routière ayant entraîné un homicide involontaire.

Par ailleurs, est puni d'une amende allant entre 10.000 DA et 50.000 DA tout conducteur de véhicule qui a dépassé la vitesse limite autorisée de 30% et plus.

Le non-respect du port de la ceinture de sécurité, de l'obligation du casque pour les conducteurs et passagers des cyclomoteurs et motocyclettes, la défectuosité des dispositifs d'éclairage et de signalisation des véhicules automobiles, le transport des enfants de moins de dix (10) ans aux places avant ainsi que l'arrêt et le stationnement dangereux sont classés comme contraventions du 3ème degré et soumises à une amende forfaitaire de 3.000 DA.

Concernant les contraventions du 4ème degré, punies d'une amende de 5.000 DA, elles portent sur l'usage manuel du téléphone portable ou l'écoute par le casque d'écoute radiophonique durant la conduite et de la mise en marche à l'avant du véhicule d'appareils audiovisuels durant la conduite.

Le non-respect de la distance légale entre les véhicules en mouvement et la priorité de passage dans les intersections, les manœuvres interdites sur les autoroutes et les routes express, l'emprunt de certains tronçons interdits à la circulation et l'état et la conformité des pneumatique des véhicules à moteur aux normes sont également soumis à cette même amende.

Dans le cas de non-paiement de l'amende forfaitaire, relevant des contraventions, après un délai de 45 jours à partir de la date de la constatation de l'infraction, un procès-verbal de non-paiement est transmis au procureur de la République.

Comme conséquence, l'amende sera majorée à 3.000 DA pour les contraventions du 1er degré, à 4.000 DA pour les contraventions du 2ème degré, à 6.000 DA pour les contraventions du 3ème degré et à 7.000 DA pour les contraventions de 4ème degré.

En outre, un retrait de deux (2) points complémentaires du permis à points est effectué systématiquement dans ce cas.

Partage sur Twitter Partage sur Facebook Partage sur Google Plus Commenter Version imprimable Envoyer par email à un ami
À Découvrir Aussi

Commentaires (4 posté) :

1 - anis - Algerie
      Le 04/01/2017
On doit écrire "les dispositions prises"....au debut de la paragraphe...non
2 - issaad - algerié
      Le 04/01/2017
Concernant le tonnage du poids '' je charge 1500 kg '' alors ma carte greese le tonnage est a 1220 kg a ce que normale merci :-) :-)
3 - Ahmed hadjkaci - algérie
      Le 04/01/2017
Bonjour
vous avez parlé des mesures de sanction pour le non respect du code de la route, vous avez parlé des mesures de sanction de l’état des véhicule,vous avez également parlé des mesures de sanction pur celui qui délaisse le paiement de ces contraventions mais je pense que vous avez oublié un point essentiel dans ce fléau qui est a l'origine de 70 % des hécatombes sur nos routes a savoir l’état dégradée des routes algériennes et les véhicules non conformes aux normes de sécurité importés, interdites a l'importation en Europe mais autorisés en Algérie.
Doc Il est temps de tirer la sonnette d'alarme en prenant des mesures coercitives aux auteurs de ce massacre.en commençant par les entrepreneurs autoroutiers et les importateurs de véhicules et des pièces de rechanges non conformes.
4 -
      Le 05/01/2017
j ai rien a te dire sauuf le pauvre il va payer tres tres chere.!!!!!!!!!!!!!!
Postez votre commentaire
Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:
Droit de reproduction et de diffusion réservés © 2015 Melo Media Eurl
Nos portails : MobileAlgerie.com : Le portail de l'actulité des nouvelles technologies en Algérie | www.auto-utilitaire.com
Site partenaire : forumdz.com
Conception et Hébergement par DATAFIRST Technology