Le nouveau ministre de l'industrie face aux défis du secteur automobile
Le nouveau ministre de l'industrie face aux défis du secteur automobile

Le nouveau gouvernement Algérien présidé par M.Abdelmajid Tebboune compte un nouveau ministre de l’industrie qui se dit déterminé à poursuivre les engagements de son prédécesseur M.Abdeslam Bouchouareb.

Mahdjoub Bedda a donc pris vendredi à Alger, ses nouvelles fonctions, avec un engagement fort, celui de faire avancer efficacement le secteur de l’industrie et soutenir les grands projets d’investissement notamment dans le secteur automobile.

Le secteur de l’industrie et des mines va connaitre une nouvelle dynamique avec la nomination d’un nouveau ministre à savoir M.Mahjoub Bedda qui a exprimé sa volonté de poursuivre le travail entamé par son prédécesseur.

Lors de sa prise de fonction, M.Bedda a déclaré que ‘’le secteur de l'industrie dans notre pays enregistre, depuis six ans, une importante dynamique et une grande relance, à travers le lancement de plusieurs projets d'investissement. Je veillerai à assurer la poursuite des efforts consentis par M. Bouchouareb".

Le nouveau ministre de l’industrie et des mines compte placer l’industrie automobile comme une priorité de son département et relever les défis qui restent nombreux. Il a exprimé la volonté du gouvernement de développer une industrie automobile en Algérie notamment après l’entrée en activité de trois usines d'assemblage et de montage de véhicules et de camions "Renault Algérie (Renault-Dacia), Global Motors Industries pour les camions Hyundai et Tahkout Manufacturing Company pour les voitures Hyundai".

En plus de ses concrétisations, plusieurs autres projets attendent l’approbation des autorités gouvernementales pour voir le jour, une situation qui a engendré bon nombre de désagréments pour les professionnels du secteur qui se retrouvent aujourd'hui bloqués. En effet, les concessionnaires sont toujours dans l'attente des quotas d'importations pour l'exercice 2017 ainsi que les agréments par rapport aux nouveaux projets industriels, déposés par plusieurs concessionnaires.

D’autre part, le secteur de la sous-traitance automobile demeure une priorité gouvernementale. Le département de M.Bedda doit d’ailleurs mettre en œuvre rapidement un cahier de charges permettant l'émergence d'un tissu industriel à travers la création par des PME et PMI d'unités de production, pour accompagner et alimenter les usines de montage et d'assemblage automobile.

Pour rappel, M.Mahjoub Bedda était président de la Commission des finances et du budget à l'Assemblée populaire nationale (APN).

Partage sur Twitter Partage sur Facebook Partage sur Google Plus Commenter Version imprimable Envoyer par email à un ami
À Découvrir Aussi

Commentaires (1 posté) :

1 - Abdelouahab - France
      Le 12/07/2017
Que devient notre ancien ministre de l'industrie qui avait interdit a nos émigrés d,importés un véhicule de moins de 3ans, alors que lui ait sortie, l'argent en devise vers la France, pour acheter un logement.. merci
Postez votre commentaire
Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:
Droit de reproduction et de diffusion réservés © 2015 Melo Media Eurl
Nos portails : MobileAlgerie.com : Le portail de l'actulité des nouvelles technologies en Algérie | www.auto-utilitaire.com
Site partenaire : forumdz.com
Conception et Hébergement par DATAFIRST Technology