Plus de 70 millions de voyageurs ont transité en 2017 par les gares routières en Algérie

Par la rédaction

08-01-2018
Plus de 70 millions de voyageurs ont transité en 2017 par les gares routières en Algérie

Le nombre de voyageurs ayant transité en 2017 par les gares routières en Algérie a dépassé les 70 millions contre 65 millions en 2016, a indiqué samedi à Alger le Président directeur général de la Société de gestion des gares routières d'Algérie (SOGRAL).

SOGRAL a enregistré en 2017 à travers les 65 gares qu'elle supervise plus de 70 millions de voyageurs contre 65 millions en 2016, a indiqué à l'APS, M. Azzeddine Bouchida.

L'augmentation du nombre des voyageurs et l'ouverture de nouvelles gares routières ont permis à l'entreprise de réaliser un chiffre d'affaires avoisinant les 2 milliards DA, contre 1,8 milliards DA en 2016 soit un taux de croissance de 8%, a fait savoir M. Bouchehida, relevant que son entreprise a réussi en 2017 à réduire le déficit financier enregistré dans la gestion de plusieurs gares routière d'un milliard de centimes à 100 voire 50 millions de centimes.

Pour le même responsable, l'augmentation des ressources de l'entreprise et du nombre de voyageurs à travers ses stations est notamment soutenue par la décision des transporteurs d'entrer dans l'enceinte des gares routières et de travailler légalement, une mesure qui, a-t-il dit, a conduit SOGRAL à revenir sur sa décision d'abandonner la gestion de certaines gares que les transporteurs boycottaient.Le PDG de SOGRAL a cité à titre d'exemple la gare routière de Tipasa qui était "quasiment vide" en dépit des moyens dont elle dispose avant que les autorités locales persuadent les transporteurs de la nécessité d'y entrer, appelant à ce propos les autorités locales des autres wilayas à prendre des mesures pour régler cette situation.

Le problème du "boycott" des transporteurs de ces gares routières se posait notamment dans les wilayas de M'sila (6 gares), Khenchela et Naama (4 gares).

Fin décembre 2017, SOGRAL a réceptionné de nouvelles stations à Tlemcen, Tissemsilt, Batna et Constantine, des structures qui viennent renforcer le secteur des transports dans ces wilayas.

Deux nouvelles gares devraient être réceptionnées au cours de ce mois à Bordj Bouarirdj, Annaba, Blida, Chlef et deux autres à Laghouat.

L'inauguration de ces nouvelles gares routières a permis de créer, en 2016, des postes d'emploi au profit de 300 travailleurs, en attendant l'inauguration d'autres gares, en cours de réalisation à Ouargla, Tiaret, Skikda, Adrar, Oum El Bouaghi, Souk Ahras, Guelma et Alger (Bir Mourad Rais).

Sogral est une société par actions (SPA) qui s'autofinance par les prestations qu'elle assure. Les bénéfices qu'elle réalise à travers ses 65 gares routières réparties à travers le territoire national lui permettent d'acquérir des équipements, d'assurer les travaux de maintenance et de payer les salaires des travailleurs.

La société réalise ses bénéfices à travers la location de guichets et panneaux publicitaires, le droit de stationnement sur les quais d'arrivée et de départ et la vente de tickets.

Convaincue de l'importance de la ressource humaine pour son essor, Sogral qui aspire à offrir les meilleures prestations à ses clients, a consacré en 2017 un montant de 1,6 milliards de centimes à la formation de ses employés dans les différentes spécialités.

Dans ce cadre, plusieurs gares routières ont été dotées en 2017 de groupes électrogènes pour éviter l'interruption des opérations de vente informatisée de tickets en cas de coupure d'électricité.

Selon M. Bouchehida, une enveloppe de 3 milliards de centimes a été consacrée par la société à la modernisation de ce système de vente de tickets.

Sogral a en outre poursuivi les travaux d'aménagement des gares routières qui enregistrent une grande affluence, à l'instar de celle de Sétif pour laquelle elle a dégagé une enveloppe de 4 milliards de centimes.

Au niveau de la gare routière du Caroubier à Alger, l'une des plus grandes à l'échelle nationale, avec une moyenne de 800 départs-jour, des travaux de maintenance sont réalisés régulièrement.

La Société de gestion des gares routières d'Algérie compte créer des stations-services au niveau des gares routières. La gare pilote qui verra la concrétisation de ce projet au premier trimestre de 2018 est celle du Caroubier à Alger. (APS)