Clôture de la 16ème édition du Salon international de l’automobile d’Alger
Une édition morose
Une édition morose

Le salon de l’automobile d’Alger 2013 a fermé ses portes aujourd’hui sur un sentiment de morosité pour la plupart des concessionnaires, du moins selon un constant établi par certains patrons de concessions rencontrés sur place.

Le marché de l’automobile en Algérie a connu une forte progression en 2012 estimée à 46% comparant à 2011, un boom qui s’est confirmé sur les deux premiers mois de l’année 2013 avec 46% de hausse, mais ceci, faut-il le souligner, résulte des facturations relatives aux commandes des mois de novembre et décembre de l’an dernier.

L’édition 2013 du salon de l’automobile d’Alger où la majorité des concessionnaires ont placé la barre haute en termes d’objectifs de ventes qui reste « une suite logique à la tendance haussière du marché et au succès de l’édition 2012 du salon de l’automobile »,  s’est finalement soldée par des résultats mitigés pour certains concessionnaires qui ont réalisé certes de belles ventes mais largement au dessous de leurs attentes et celles des chiffres du salon de 2012. Pour certaines marques, la baisse est estimée à 41%, d’autres à 35%, 26% et…

En parallèle, d’autres concessionnaires ont au contraire affiché leurs satisfactions en dépassant leurs objectifs assignés avant le salon, ses derniers ont profité pleinement du facteur disponibilité qui est l’un des éléments clé de la vente, d’autres ont affiché des remises conséquentes tandis que pour les concessionnaires de marques Chinoises, particulièrement ceux qui proposent des ventes avec crédit fournisseurs, ceux là se sont frottés les mains au vu des ventes réalisés.

Faut-il souligner que pour cette édition, les organisateurs (Safex) en collaboration avec l’AC2A ont introduit de nouvelles règles régissant le fonctionnement du salon, notamment celles relatives à l’interdiction des payements en  espèces ou les ventes se sont faites sous présentation d’un chèque de banque, une procédure qui a réduit sensiblement la présence des revendeurs qui, l’an dernier ont participé à la forte progression des ventes. 

Globalement la tendance est donc à la baisse, et la plupart des concessionnaires affiliés à l’AC2A (Association des concessionnaires Automobiles) ne cachent, pas par rapport à la baisse des commandes, une situation qui arrange le gouvernement qui n’a pas caché sa volonté de réduire la facture d’importation des véhicules. Toutefois, il est encore tôt pour juger de la situation du marché, faudra néanmoins attendre les résultats d’ici fin avril, un baromètre fiable pour dresser un bilan de la situation du marché et établir des prévisions clair sur le reste de l’année.

Nous reviendrons dans nos prochains articles avec de plus amples de détails sur les chiffres du salon.

Partage sur Twitter Partage sur Facebook Partage sur Google Plus Commenter Version imprimable Envoyer par email à un ami
À Découvrir Aussi

Commentaires (0 posté) :

Postez votre commentaire
Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:
Droit de reproduction et de diffusion réservés © 2015 Melo Media Eurl
Nos portails : MobileAlgerie.com : Le portail de l'actulité des nouvelles technologies en Algérie | www.auto-utilitaire.com
Site partenaire : forumdz.com
Conception et Hébergement par DATAFIRST Technology