Georges HAIDAR, Directeur Général de Renault Trucks Algérie
L’usine locale de Renault Trucks produira l’ensemble des modèles déjà commercialisés en Algérie
L’usine locale de Renault Trucks produira l’ensemble des modèles déjà commercialisés en Algérie

Le marché de l'automobile en Algérie connait une mutation majeure, plusieurs marques de voitures et de camions ont décidé d'investir dans des projets industriels avec des usines d'assemblages, à l'instar du Groupe Volvo représenté en Algérie par sa filiale Renault Trucks Algérie, qui a signé récemment une joint-venture avec le Groupe privé Souakri pour l'installation d'une unité de montage de camions.

En images

Dans une interview accordée à auto-utilitaire.com, le Directeur Général de Renault Trucks Algérie, M.Georges HAIDAR, estime que le projet revêt une importance majeure pour le Groupe Volvo, il dira que l'ensemble des modèles (Renault et Volvo) commercialisés en Algérie seront assemblés en local et que Renault Trucks Algérie sera l'unique client de l'usine qui aura par la suite comme tâche la distribution des véhicules à travers son réseau de distribution et assurer la partie après-vente et maintenance...

Auto-utilitaire.com: - Comment évaluez-vous le marché automobile Algérie notamment le segment des utilitaires ?

M. Georges HAIDAR: L'Algérie est un grand pays dans lequel une grande distance sépare les grandes villes, ce qui appelle à l'utilisation quotidienne des camions pour répondre aux besoins économiques et servir de la manière la plus simple les populations.  

Après une période de flottement qu'a connu le marché de l'automobile en général en tout début de l'année 2016, je dirai qu'aujourd'hui les choses rentrent plus au moins dans la normale, nous avons obtenu notre agrément et homologué nos camions et nous avons importé notre quotas fixé en 2016.

Malgré une baisse de l'activité et des projets de l'état, nous constatons que la demande est toujours là. On reste leader sur le marché du camion. Par ailleurs, ce qui est intéressant, et c'est peut être les bienfaits d'une crise, est que nous avons multiplié nos efforts sur la partie services ce qui nous a permis de réaliser une bonne année notamment sur la partie après-vente.

Nous nous sommes focalisés sur la partie après-vente et la satisfaction client et je tiens à dire que nos agents distributeurs ont pleinement joué le jeu, ce qui nous a permis d'atteindre un double objectif: "satisfaire nos clients et montrer à nos partenaires agents que la partie service est aussi assez rentable et importante que la partie commerciale (ventes de camions)". 

2016 n'était pas une année aussi rayonnante que les années précédentes en terme de ventes de camions, mais nous sommes en revanche très satisfaits du travail accompli sur la partie service. 

- Au sujet du réseau d'agents distributeurs, la majorité d'entre eux préfèrent déployer tout leur efforts sur la partie vente au détriment de la partie après-vente ? Qu’en est-il aujourd'hui pour vos partenaires ?  

- Notre réseau d'agents distributeurs reste intact aujourd'hui et couvre l'ensemble du territoire national. Nous les avons accompagnés pour améliorer le service proposé aux clients et le résultat reste largement positif. Au sein de Renault Trucks et du Groupe Volvo, l'excellence en termes de services fait partie de notre ADN. 

Pendant toute l'année 2016, nous avons travaillé sur le renforcement de nos capacités de stockage de différentes pièces notamment dans notre magasin central où nous avons multiplié le nombre de références pour répondre dans les meilleures conditions possibles aux demandes de nos clients en termes de pièces de rechange.

- Renault Trucks Algérie importe en plus des camions Renault les modèles de la gamme de camions Volvo. Qu’en est-il aujourd'hui de la société Altruck Company qui reste le représentant de la marque Suédoise en Algérie ?  

- Altruck Company assure aujourd'hui uniquement la distribution des camions Volvo, au moment ou nous même sommes devenus importateurs de la marque depuis quelques mois. Le ontrat avec Altruck est effectif jusqu'à fin février et nous sommes en négociations avancées avec un nouveau partenaire pour s'occuper de la partie distribution où il sera en charge de la mise sur pied d'un réseau de dealers.

Renault Trucks Algérie qui fait partie du Groupe Volvo est elle seule habilitée aujourd'hui à importer les modèles de camions pour les deux marques, "Volvo et Renault Trucks". 

- Une nouvelle ère se dessine aujourd'hui pour Renault Trucks et le Groupe Volvo en Algérie avec le lancement du projet d'usine qui permettra d'assembler en local des camions Renault et Volvo en partenariat avec le Groupe Souakri. Que pouvez-vous nous dire sur cette joint-venture ? 

- Nous connaissons le Groupe BCF (Souakri) depuis une année et je peux dire que le choix porté par notre Groupe sur cet industriel est un choix très équilibré. Nous avons en face de nous des gens professionnels qui trainent derrière eux une réputation d'industriels aguerris, une activité qui fait partie de l'ADN de ce Groupe.

Le groupe Souakri qui a signé une joint-venture avec Renault Trucks SAS a créé la société SOPROVI pour ce projet, dégage une forte volonté de faire avancer le pays et créer de la valeur ajoutée. Le propriétaire M. Abdenour Souakri dégage un amour sans faille à l'Algérie et à sa région et au-delà de l'aspect économique et commercial, son intérêt le plus important reste le développement de l'Algérie.  

Nous voulions avoir comme partenaire un industriel qui maitrise les process d'une industrie sans pour autant être dans le secteur automotive. Le Groupe BCF assurera l'assemblage et le montage des gammes de camions Renault et Volvo, et c'est à nous par la suite "Renault Trucks Algérie", à travers notre réseau d'agents distributeurs, de prendre en charge la distribution et la partie après-vente.

 

- Quels seront les premiers modèles de camions à assembler dans l'usine de Meftah (Blida) ?

- L'entrée en activité de l'usine est prévue pour le dernier trimestre de l'année 2017 ou nous comptons mettre sur le marché une cinquantaine d'unités assemblées en Algérie. Il s'agit des modèles Renault Trucks de la gamme Construction (C) en versions 4x2 et 6x4.

Dans le but de satisfaire pleinement le marché Algérien, nous comptons nous lancer dans le montage et l'assemblage de l'ensemble des modèles des gamme de camions commercialisés en Algérie, à savoir les véhicules issus des gammes C, K et D pour Renault et FH et FMX pour Volvo. Et d'ici fin 2018, l'usine de SOPROVI assurera le montage de pas moins de dix modèles de la gamme Renault et six camions du label Volvo.  

- Le développement d'une industrie automobile nécessite le déploiement d'une activité de sous-traitance pour accompagner les usines des différents investisseurs. Comptez-vous impliquez les fournisseurs du Groupe Volvo pour s'installer en Algérie ? 

- Le Groupe Volvo qui investit aujourd'hui le marché Algérien à travers un projet industriel dégage une réelle volonté pour accompagner l'Algérie dans sa politique d'industrialisation.  

Pour répondre à votre question je crois qu'une démarche à trois s'impose. Nous venons de mettre le pied en Algérie avec notre projet d'usine et je pense clairement que  les autres (partenaires fournisseurs) vont nous suivre pourvu que l'état encourage ces derniers pour venir investir dans le pays.

Il est utile d'identifier les besoins du marché, d'orienter les investisseurs Algériens pour réaliser des partenariats avec nos fournisseurs ceci afin de répondre à nos besoins, mais pas uniquement, car le plus intéressant pour les entreprises sous-traitantes est de trouver des débouchées à leurs produits en fournissant le maximum d'usines. 

Au sein du Groupe Volvo, nous avons toute une équipe qui travaille sur le projet de l'usine en étroite collaboration avec le Groupe Souakri mais aussi en collaboration avec nos fournisseurs pour essayer d'être ce trait d'union qui permettra de réunir les industriels locaux et étrangers pour rendre possible d'éventuels projets en terme de sous-traitance en Algérie, notamment dans la fabrication des composants pour alimenter le marché local mais aussi pour aller chercher des marchés à l'international.  

- Quel sera le rôle de la filiale "Renault Trucks Algérie" dans le projet industriel initié en partenariat avec le Groupe Souakri ? Et quel est l'intérêt du client final qui opte pour un camion assemblé en Algérie ?

- Tout d'abord il faut savoir que nous sommes le client de l'usine au moment ou c'est nous qui feront la distribution des camions sur le marché Algérien. 

Il est vrai que le projet de l'usine est une joint-venture entre Renault Trucks SAS et le Groupe Souakri, notre participation reste minime, cependant nous avons la totale responsabilité sur la partie commercialisation, garantie et après-vente à travers notre réseau d'agents distributeurs.

Les clients trouveront chez nous tout le soutien et le support nécessaire pendant et après l'acquisition d'un camion assemblé en Algérie. Au-delà de la fierté de consommer Algérien, l'usine garantira la disponibilité des camions avec de nombreux avantages économiques.

- Un dernier mot ?

- Le Groupe Volvo cumule une très longue expérience dans l'industrie automobile et on investit fortement là ou on est implantés. 

En Algérie, nous sommes là pour durer dans le temps avec notre projet, au-delà de l'aspect commercial nous avons une grande participation sociale dans le pays et c'est une ligne de conduite que nous partageons avec M. Souakri qui investit énormément sur ce volet.

Partage sur Twitter Partage sur Facebook Partage sur Google Plus Commenter Version imprimable Envoyer par email à un ami
À Découvrir Aussi

Commentaires (0 posté) :

Postez votre commentaire
Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:
Global
LETTRE D'INFORMATION
Ne rattez aucun article et recevez régulièrement notre lettre d'information
Droit de reproduction et de diffusion réservés © 2015 Melo Media Eurl
Nos portails : MobileAlgerie.com : Le portail de l'actulité des nouvelles technologies en Algérie | www.auto-utilitaire.com
Site partenaire : forumdz.com
Conception et Hébergement par DATAFIRST Technology