M.Didier Seignez, Chef de Zone Export de Peugeot Scooters à auto utilitaire.com: ‘’Nous étudions sérieusement la faisabilité d’une usine de
montage de scooters en Algérie’’
montage de scooters en Algérie’’

Rencontré lors des essais presse du nouveau scooter Peugeot Belville, M.Didier Seignez, Chef de la Zone Export de Peugeot Scooters a bien voulu nous répondre au sujet de l’implantation de la marque en Algérie, des nouveautés à attendre et des projets adoptés comme l’éventuel installation d’une usine de montage de scooters en Algérie.

En images

- Peugeot Scooters est présente en Algérie depuis quelques années. Pouvez-vous nous retracer l’évolution de la marque dans notre pays ?

- L'histoire de Peugeot dans les deux roues remonte à 120 ans, d'ailleurs nous fêterons en 2018 les 120 ans de la marque. Au travers de ce qui est Peugeot aujourd'hui, devenue l'un des acteurs majeurs de la mobilité dans le monde, je dirai qu'on reflète l'élégance, la qualité, la fiabilité et l'image du haut de gamme à la Française.

Peugeot et l'Algérie, c'est une grande histoire puisque la marque été très présente dans le segment des voitures grâce à des modèles qui ont connu un grand succès à l'instar de la 504, 404...aujourd'hui Peugeot c’est aussi une histoire dans le segment des deux roues avec Peugeot Scooters. 

L'histoire de la marque Peugeot Scooters en Algérie a commencé en 2010 avec la société MMDI Meklati Multidistribution qui est notre partenaire depuis sept ans, d'ailleurs nous commercialisons une large gamme de Scooters de marque Peugeot, des véhicules dans lesquels on retrouve des mots représentatifs tel que la qualité et la fiabilité. Aussi, on se distingue par la qualité de notre réseau après-vente ainsi que par l'étendue de l'offre pièces de rechange d'origines que nous proposons à nos clients… Tout ceci fait que Peugeot Scooters est primordial sur le marché Algérie.

Il est clair que la concurrence est fortement présente, mais aujourd'hui cette dernière reste loin du niveau de l'image premium que représente la marque au Lion et son histoire. Le souhait des consommateurs Algériens est de se différencier des clients d'autres marques, à travers notre label connu est reconnu par sa fiabilité, la qualité et le design jeune et attractif de ses véhicules.

L'Algérie est depuis quelques années un marché primordial avec un très fort potentiel même si les importations (toutes marques confondues) en 2016 ne sont que de 60 000 unités, un recul par rapport aux années précédentes causé par les problèmes d'homologation et d'agréments. Aujourd'hui nous essayons de faire face à ces problèmes pour répondre aux attentes de l'administration Algérienne. Pour cela, nous présentons des modèles totalement adaptés aux exigences locales. Nos ambitions aujourd'hui en Algérie c'est de pouvoir vendre (dans un délai de 4 à 5 ans) 5000 à 10 000 unités. 

Notre gamme s'est étoffée avec l'arrivée du modèle (BelVille) que vous-venez de tester à Paris et nous avons en complément toute une gamme que nous allons commercialiser sur le marché Algérien comme le Jumbo 125 et 150 cc ABS, le Bellville 200 ABS, le Metropolice ainsi que le Citystar 200 ABS.

- Comment voyez-vous aujourd'hui la concurrence sur le marché Algérien ?

- La concurrence en Algérie est très agressive, on a en face de nous un acteur de taille, la marque Sym en l'occurrence qui active fortement sur le marché local.

Aujourd'hui, deux leaders sont sur le podium à savoir Sym et Peugeot, les autres marques ne sont toujours pas encore représentatives en tant que grande marques et aujourd'hui Peugeot est l'offre Premium pour le marché Algérien.

Nous répondons à une demande de clients souhaitant se différencier avec un véhicule statutaire avec des affiliations à l'automobile comme la signature lumineuse, les griffes sur les feux arrière du véhicule… Toutes ces caractéristiques et en plus de l'élégance, la fiabilité et la bonne qualité de nos scooters, nous nous positionnant aujourd'hui comme la référence du marché. 

- Comment sont traités les volets après-vente, pièces de rechanges et contrefaçon chez Peugeot Scooters et MMDI Meklati Multidistribution ? 

- Au niveau de la pièce de rechange et de la contrefaçon, nous avons engagé des actions pour étudier plus précisément ce sujet là. Lorsqu’on arrive à remonter à la source on met les distributeurs face à leurs responsabilités en les attaquant en justice.

Pour tout ce qui est véhicules Peugeot sur le marché Algérien, on vois clairement que y a un dé-positionnement de la pièce de rechange Peugeot par rapport à la concurrence, et c'est un élément que nous devons étudiés. Tout de même, nous avons l'opportunité de proposer nous même à nos clients, ou à travers nos partenaires et fournisseurs de la pièce d'origine là au moment ou d'autres font affaire à des revendeurs qui proposent de la pièce contrefaite.

Aussi et pour la partie après-vente nous nous appuyons fortement sur notre partenaire local MMDI Meklati Multidistribution, pour apporter un service de premier niveau avec des prises en charge et suivi qualité. Au delà de cela, nous assurons toutes les garanties pièces et main-d'œuvre suite à une prestation réalisée dans les ateliers de notre représentant. 

- Peugeot Scooters à travers son partenaire local a évoqué à plusieurs occasions l'éventualité d'une installation d'une usine de montage en Algérie. Où en êtes-vous sur ce thème ?

- Le marché Algérien devient aujourd'hui très intéressant pour nous pour fabriquer localement à condition d’avoir l'opportunité de bénéficier des différents avantages fiscaux et taux douaniers préférentiels appliqués. 

Nous sommes entrain d'étudier la faisabilité d'un projet avec notre partenaire local MMDI Meklati Multidistribution pour construire une usine et fabriquer des scooters localement. A moyen terme, nous comptons installer un réseau de fournisseurs qui sera basée aux alentours ceci afin de respecter les prescriptions de la loi Algérienne concernant l'implantation de fournisseurs.

- Justement et au sujet de la sous-traitance, comptez-vous faire appel à vos partenaires afin de vous accompagnez, cela si le projet d'usine se concrétise ? 

- Aujourd'hui on est encore dans la phase d'obtention de réglementation pour notre projet, et c'est des questions qui restent ouvertes pour lesquelles nous devrons apporter une réponse au gouvernement Algérien pour lui donner toutes les garanties permettant de voir que notre dossier est solide et qu'en fin de compte nous prendrons toutes nos dispositions pour justement arriver à respecter les engagements donnés à l'état Algérien.

- Un dernier mot ?

- En tant que responsable de la zone Afrique, Moyen Orient et Europe du Sud pour Peugeot Scooters, je dirai que l' Algérie est le premier voir le second marché le plus important pour nous sur lequel toute la société Peugeot Motocycles a les yeux rivés, ceci par rapport au potentiel et à toute l'histoire que la marque a entretenu avec l'Algérie durant les dizaines d'années passées.

Je souhaite vraiment que les Algériens profitent de la qualité de nos véhicules...Bonne route à tous les Algériens roulant en Peugeot Scooters! 

Partage sur Twitter Partage sur Facebook Partage sur Google Plus Commenter Version imprimable Envoyer par email à un ami
À Découvrir Aussi

Commentaires (0 posté) :

Postez votre commentaire
Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:
LIRE AUSSI...
LETTRE D'INFORMATION
Ne rattez aucun article et recevez régulièrement notre lettre d'information
Droit de reproduction et de diffusion réservés © 2015 Melo Media Eurl
Nos portails : MobileAlgerie.com : Le portail de l'actulité des nouvelles technologies en Algérie | www.auto-utilitaire.com
Site partenaire : forumdz.com
Conception et Hébergement par DATAFIRST Technology