Kia
François Mariotte, Directeur Commercial de Dacia à auto-utilitaire.com: ‘’Nous prévoyons une année 2018 très positive pour Dacia’’
François Mariotte, Directeur Commercial de Dacia à auto-utilitaire.com: ‘’Nous prévoyons une année 2018 très positive pour Dacia’’

M.François Mariotte Directeur Commercial de Dacia nous livre ici ses impressions sur le nouveau Duster et l’évolution de Dacia dans l’ensemble des marchés où elle est présente. Il met en valeur la montée en gamme du Duster et explique pourquoi 2018 sera une bonne année pour Dacia.

En images

- L'année 2017 s'achève avec une note positive pour le marché de l'automobile. Pouvez vous nous dressez un bilan de l'activité commerciale pour la marque Dacia ? 

- La marque Dacia est commercialisée dans 44 pays, en Europe, au bassin méditerranéen et au Nord Asie. 2017 est une nouvelle année record de ventes pour la marque, puisque Dacia va se vendre au alentours de 650 000 voitures, et c'est une croissance de plus de 12% par rapport à l'année dernière. 

Sur le marché Algérien, la marque rencontre un très gros succès puisque la part de marché de la marque s’établit au dessus de 28% , et sur le podium c'est les meilleurs performances de Dacia parmi les 44 pays. Je dirais donc que c'est un très bon succès également en Algérie.

- Dacia vient de lancer la nouvelle génération du Duster, un modèle qui affiche une nette évolution sur l'ensemble des aspects. Quels sont les points forts du nouveau Duster ? 

- Pour le nouveau Dacia Duster, on dit qu'il est plus que Duster que jamais, c'est à dire qu'on a renforcé son expression en terme de robustesse, son expression SUV, et on a rendu la voiture plus dynamique et plus musclée. On lui a également considérablement donné plus de confort à travers une finition très soignée pour répondre aux attentes des clients. 

La voiture est aussi très bien insonorisée car on a divisé le niveau sonore par deux à l'intérieur, et quand vous êtes à bord du véhicule vous remarquerez clairement une nette évolution de la qualité de finition car on a travaillé sur les grains des tableaux de bord, sur les sièges qui sont complètement nouveau avec des assises plus longues et qui sont évidemment plus fermes pour plus de confort et à un meilleur maintien. Tout est nouveau à l'intérieur, nous avons fait un gros travail sur cette partie du véhicule , et tout ce travail en terme de design va nous permettre d'aller chercher une performance commerciale supérieure à celle que nous avons réalisé jusqu'à présent.

Le Duster se vend sous la marque Dacia à environs 185 000 voitures par an, donc je dirais qu'on peut imaginer aisément passer la barre des 200 000 unités avec cette nouvelle version.

- Dacia marque aujourd'hui le virage de la montée en gamme avec le nouveau Duster. Ne craignez vous pas de perdre à terme cette base client de la marque qui cherche à posséder des véhicules assez simple en terme de conception, accessibles et pas cher ?

- Notre manière de travailler pour développer une Dacia reste très simple "c'est respecter à 100% l'ADN de la marque": faire simple, faire fiable et faire pour tomber sur un prix vraiment pas cher, alors toute les décisions et les actions que nous prenons nous les passons au scanner de ces trois mots clefs.

Prenez l'exemple du nouveau Duster qui est un véhicule simple, qui va rester fiable et tout ce que nous avons mis dans la voiture c'est des technologies éprouvées, ce qui veut dire que c'est des technologies produites à des millions d'exemplaires au sein du Groupe Renault, elles sont donc amorties et fiabilisées. A titre d'exemple, la carte main libre que nous mettons sur la voiture est produite depuis quinze ans au sein du Groupe Renault, la caméra était simplifiée et fiabilisée car elle était aussi produite à de millions d'exemplaires.

Donc la voiture telle qu'elle est développée, progresse en terme de confort et finition mais garde la génétique de la marque "Simple, fiable et abordable". Je dirai à titre d'exemple, que la voiture ne s’alourdie quasiment pas. On a divisé le bruit par deux, elle est beaucoup mieux insonorisée que la génération précédente mais elle reste au même poids ou presque, elle va donc garder toutes ses capacités 4x4, sa légèreté, sa capacité de franchissement...

Tous les éléments qui ont fait la force de la voiture sont maintenus mais tout simplement on a amélioré tout ce que les clients ont souhaité améliorer , c’est à dire le "le confort, l'insonorisation et bien évidement le design".

- Sur la majorité de vos marchés, la valeur à la revente d'une voiture Dacia (en occasion) reste élevée. Comment expliquez-vous un tel constat ?

- Quand vous achetez une voiture Dacia, vous savez qu'elle va perde très peu de sa valeur année après année. On a aujourd'hui des clients dans beaucoup de pays qui ont acheté une Dacia il y a de cela 4 ou 6 ans, et qui reviennent nous voir pour la changée, ils sont ravis et voient que leurs voitures vaut toujours très cher sur le marché de l'occasion, c'est notamment le cas pour le Duster qui garde sa valeur d'une manière extraordinaire. Pour le client, c'est une façon de faire des économies car au final le véhicule n'a pas perdu de sa valeur, ce qui est très positif.

Chez nous, ce qui fait que les véhicules gardent leur valeur c'est parce qu'ils sont simples, fiables et robustes, et pas encore suffisamment présents sur le marché de l'occasion. 

Cette robustesse, simplicité et confiance que cette marque à travers ses produits procure aux acheteurs de voitures d'occasions fait que la valeur d'une Dacia reste élevée. Les clients se disent que la voiture est fiable, elle va encore fonctionner pour longtemps, et finalement une Dacia reste une auto simple et facile à réparer, et puis comme elle ne tombe pas en panne, du coup je peux me permettre de l'acheter un peu plus cher sur le marché de l'occasion.

- Comment voyez-vous le marche de l'automobile en 2018, notamment pour la marque Dacia ?

- Pour le marché Algérien, c'est aujourd'hui difficile pour faire des prévisions vu que la situation reste compliquée. Mais je dirais qu'on travaille en étroite collaboration avec les équipes de Renault-Dacia Algérie pour essayer de les aider au maximum, d'autant plus qu'on a l'usine d'Oran qui est un atout formidable pour le Groupe Renault qui nous permet de produire en local et répondre à la demande de nos clients.

Au niveau mondial, je dirai qu'on vit des périodes formidables, on vit un marché qui se développe et qui est à un très bon niveau et tout laisse penser que 2018 s'annonce très bien également.

Nous sommes dans une logique d'accroissement des volumes dans des marchés qui devraient rester raisonnablement orientés à la hausse, tout cela est très encourageant et nous sommes prêts à produire plus de voitures et continuer à assurer encore une année de croissance et de records de vente à Dacia. 

Partage sur Twitter Partage sur Facebook Partage sur Google Plus Commenter Version imprimable Envoyer par email à un ami
À Découvrir Aussi

Commentaires (0 posté) :

Postez votre commentaire
Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:
LIRE AUSSI...
LETTRE D'INFORMATION
Ne rattez aucun article et recevez régulièrement notre lettre d'information
Droit de reproduction et de diffusion réservés © 2015 Melo Media Eurl
Nos portails : MobileAlgerie.com : Le portail de l'actulité des nouvelles technologies en Algérie | www.auto-utilitaire.com
Site partenaire : forumdz.com
Conception et Hébergement par DATAFIRST Technology