Arnaud Belloni, Directeur Marketing et Communication monde pour Citroën à auto-utilitaire.com
La E-Mehari, un éternel recommencement
La E-Mehari, un éternel recommencement

L’histoire de la E-Mehari ressemble comme une goutte d’eau à l’arrivée en 1968 de la Mehari. Avec ce modèle, Citroën ambitionne une nouvelle fois de marquer l’histoire automobile mais compte aussi sur ses autres modèles comme ceux du segment des SUV avec lequel la marque aux chevrons s’apprête à une longue et riche aventure. M.Belloni rend aussi hommage dans cet entretien la société Saïda Citroën, qui fait un travail remarquable en raflant constamment de nouvelles parts de marché.

En images

- Citroën affiche un grand dynamisme en matière de nouveautés ces deux dernières années. Pouvez-vous nous expliquer les contours de cette offensive produit ? 

- D'une façon très simple, on s’est retrouvés à un moment donné dans une période, où le cycle de vie produit était plutôt bas, et nous n'avions plus de lancement. Ensuite, il a commencé à remonter quand on a lancé la C4 Cactus, qui est aujourd’hui un gros succès, puisque on a commercialisé plus de 150 000 unités depuis son lancement. Ce modèle est surtout le point de départ de la future gamme, c’est-à-dire que stylistiquement tout ce qui va arriver à partir de maintenant aura un familly feeling, un style qui sera de près ou de loin assez cohérant avec Cactus.

Je vous le dit, en rentre plutôt dans une phase de lancement avec un cycle de vie produits haut puisqu’en Europe, on va lancer quatre voitures totalement nouvelles cette année, un modèle en Chine et en Amérique de sud, ça fait quand même 6 nouvelles voitures pour 2016, plus un facelifte prévu au courant de cette année et d’une série limitée assez sophistiquée sur C4 Cactus. 

On a commencé à révéler certaines voitures au salon de Genève comme la E-Méhari, le Van le Space Tourer 8 et 9 places avec trois longueurs 4.6m, 4.95m et 5.3m et puis nous avons révélé notre série limitée C4 Cactus Rip Curl équipée du Grip Control qui permet d’avoir la motricité renforcée. Aussi, vous allez voir qu’en fin d’année nous révélerons aussi une toute nouvelle citadine dont en reparlera un peu plus tard. 

Ce qui est très intéressant mis à part la E-Méhari, dont on ne sait pas encore si elle viendra en Algérie ou pas, puisque c'est un concept un peu décalé et original, toutes ces nouvelles voitures que je vous ai cité arriveront en Algérie en fin d’année, au plus tard en début d’année prochaine. 

 

- Citroën veut jouer un rôle majeur dans le segment des SUV. Pouvez-vous nous parler de vos objectifs dans ce segment ?

- En réalité, nous ne sommes pas les premiers arrivés sur ce segment, on sera peut-être même les derniers, mais ce n’est pas un désavantage au contraire. Cela nous permet de tirer des conclusions à partir des erreurs des autres. Clairement, nous serons présents dans plusieurs segments, plusieurs tailles, et le Concept Aircross qui est présenté au salon de l'automobile d'Alger sera le plus gros que nous aurons, et la bonne nouvelle est que sa version définitive sera très proche de ce modèle.

Citroën dispose aussi d’un concept intermédiaire entre le SUV et le MPV, qu’on peut appeler Cross Space. C’est un SUV familial avec de grandes roues, beaucoup d’espace intérieur et du confort. On va le retrouver sur plusieurs tailles et on l’aura aussi sur des voitures plus petites, et ceci est extrêmement nouveau profitant de peu de concurrence qu’il y a sur le marché. Ce sera une vraie gamme de Cross Space.

- La E-Méhari revient au-devant de l'actualité avec la tentative de Citroën de la réhabiliter. Quelle est la vision de Citroën pour ce segment spécifique et quels sont vos objectifs ?

- Il y a plusieurs choses dans le E-Méhari. Il y a d'abord le "E" électrique dont on est déjà assez présent avec notamment la C 0, et les Berlingo utilitaires en version électrique. C’est donc un marché sur lequel nous progressons régulièrement, là où les ventes en Europe sont entrain d’exploser, la France est d’ailleurs 2éme marché en vente de véhicules électriques après le Danemark, et les ventes progressent considérablement (entre 60 à 70 %), donc effectivement c'est bien d’y avoir une réponse et c'est ce qu'on fera avec d'autres modèles en plus des E-Méhari, C0 et Berlingo.

Concernant ce qu’on veut faire avec les E-Méhari, ce modèle est une opportunité et c’est une audace à la Citroën exactement comme ce fut le cas avec la Méhari en 1968. Cette année-là, Méhari n’était pas prévu dans le plan, c’est un fabriquant de plastique qui faisait des coques thermoformées qui est venu nous voir pour nous dire qu’il peut nous réaliser une voiture à partir de la plateforme de la Dyane, et ça a fait la Méhari qui a été lancée en mai de la même année. Là, ce qui s’est passé c’est que Mr Bolloré qui fabrique l’Autolib est venu nous voir on nous disant qu’on peut faire une voiture ensemble, donc c’est un peu la même histoire. Quand on a étudié la voiture, on s’est dit qu’elle peut être une descendante de la Méhari et que ce serait dommage de ne pas l’appeler E-Méhari, et comme nous ne disposons pas de beaucoup de moyens marketing pour lancer cette voiture puisque les quantités seront relativement modestes pour le moment (une série de 1 000 unités), on sait qu’on gagnerait un temps fou en terme de marketing si on l’appelait E-Méhari. 

Nous venons de clôturer une campagne d'essais avec les journalistes européens à Ibiza (Espagne), et globalement les gens comprennent bien le concept et ils sont assez enthousiasmés, parce qu’ils retrouvent l’esprit de la E-Méhari de 1968, sauf qu'elle est d’aujourd'hui.

Donc c’est un véhicule un peu à part, c'est pour cela que le slogan ‘’l’électron libre" lui va si bien, c’est un ‘’électro libre’’ car il est un cabriolet 4 places, électrique avec une autonomie de 200 Km (13h pour la recharger sur une prise normale et 8h sur une prise plus boostée). Dans le E-Méhari, vous pouvez écouter de la musique en mettant votre iPhone en Bluetooth, elle est lavable au jet d'eau, les tissus des sièges sont d’une matière résistante aux intempéries, il dispose d’une capote qui permet de relever les vitres latérales en les roulants comme l’ancien Méhari, c’est vraiment la 2éme ou 3éme voitures de personne qui a la possibilité de pouvoir la garée fermée le soir et de l'utilisée la journée en mode loisirs. Je dirais que le marché de E-Méhari intéresse beaucoup les hôtels & Resorts, et je suis persuadé que c'est une voiture qui peut se vendre dans le monde entier.

- Pouvez-vous nous résumé la présence de Citroën au salon de l'automobile d'Alger et ses objectifs ?

- Ce qui est important pour nous au salon de l'automobile d’Alger c’est déjà de parfaitement représenter la marque, et c'est déjà un premier point important. En second lieu, nous sommes présents afin de soutenir notre partenaire en Algérie qui a réussi à faire progresser sa part de marché à 3 % cette année. Et après, de montrer la vision de Citroën au public algérien que nous aimons beaucoup, c’est pour cela qu'on leur à présenter le Concept Air Cross. 

Je tiens à signaler au passage que pour Air Cross, ce n'est que sa troisième participation à un salon après un passage au salon de Shanghai en chine et à Francfort en Allemagne, et la troisième ce n'est pas Londres par exemple, mais c'est bel est bien Alger. Le message est fort, le modèle de série de ce concept sera commercialisé en Algérie. 

 

Partage sur Twitter Partage sur Facebook Partage sur Google Plus Commenter Version imprimable Envoyer par email à un ami
À Découvrir Aussi

Commentaires (0 posté) :

Postez votre commentaire
Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:
LIRE AUSSI...
LETTRE D'INFORMATION
Ne rattez aucun article et recevez régulièrement notre lettre d'information
Droit de reproduction et de diffusion réservés © 2015 Melo Media Eurl
Nos portails : MobileAlgerie.com : Le portail de l'actulité des nouvelles technologies en Algérie | www.auto-utilitaire.com
Site partenaire : forumdz.com
Conception et Hébergement par DATAFIRST Technology