Gilles Vidal, Directeur du Style Peugeot à auto-utilitaire.com
Le nouveau Peugeot i-Cockpit dessine l'avenir de la marque
Le nouveau Peugeot i-Cockpit dessine l'avenir de la marque

Rencontré en marge de la présentation du nouveau i-Cockpit, M. Gilles Vidal est responsable du style chez Peugeot. Il a bien voulu répondre à nos questions concernant l'évolution stylistique de l'intérieur des futurs modèles de la marque. Avec la nouvelle génération de i-Cockpit, Peugeot ouvre une nouvelle page dans son histoire et promet une évolution spectaculaire dans le style des futurs modèles de la marque

En images

- Comment se définissent les codes stylistiques d’un habitacle d’une voiture Peugeot, plus particulièrement sous l’habillage de la nouvelle version du I-Cockpit ? 

- On crée les codes stylistiques d’un intérieur après avoir défini l’ergonomie ou l’expérience que l’on fait vivre à nos clients. Cette nouvelle approche stylistique que nous présentons sur la nouvelle version du i-Cockpit est aussi le résultat de notre vision d’un intérieur automobile chez Peugeot. 

Dans le détail, je dirai qu’on a d’abord conçu l’évolution du i-Cockpit avec un nouveau volant, visible par son esthétique et sa nouvelle forme. On a optimisé l’architecture du i-Cockpit par rapport à ce qu’on a fait sur la 308 et sur la 2008. On a décidé de faire une console très haute car elle crée de l’intimité, puis de la fonctionnalité avec beaucoup plus de rangements et tous les éléments sont à portée de main. Il faut dire que tout est une question d’ergonomie, parce qu’on veut atteindre le plus possible « l’ergonomie ultime ». 

Ensuite et après avoir bien placé de l’espace autour du conducteur et du passager, à partir de là, on entame la phase de réflexion sur l’esthétique. Tout ce qu’on décide finalement de faire apparait assez naturellement parce que l’ensemble des éléments viennent épouser tout ce que nous avons placé sur la planche de bord, ceci pour des raisons ergonomiques avant tout, mais aussi d’usage et d’expérience. 

Après, il est tout à fait clair qu’on travaille pour avoir des lignes assez fines et élégantes, qui filent dans le sens de la marche… Nous avons voulu  éviter d’avoir des planches de bord très frontales comme sur des modèles de certaines marques, là où on a le sentiment d’avoir un mur devant soi. 

Chez Peugeot, on a choisi de couper la planche en deux couches, la partie supérieure porte tout ce qu’on doit regarder (le combiné et l’écran tactile), et puis la tranche inférieure qui porte tout ce que l’on touche (le volant, les switchs, les boutons, l’écran…). Je dirais qu’il y  a aussi une vraie logique d’ergonomie et notre objectif est de créer des planches de bord plus élégantes, plus fines, et d’éviter ce mur qui se dresse devant le conducteur, parce que dans un véhicule dynamique qui roule, on trouve que ce n’est pas adéquat d’avoir des volumes aussi fermés et durs de la planche de bord. 

 

- Sur la première version du i-Cockpit, Peugeot a adopté un univers « tout tactile », sans touches ou presque. Dans cette nouvelle génération, on décèle un retour sur la culture des boutons où les fonctionnalités sont accessibles via des touches présentées comme des « touches d’un piano ». Pourquoi un tel choix ? 

- Dans le futur, il est clair que les véhicules seront dotés de plus en plus de fonctionnalités, et au bout d’un moment on ne pourra pas mettre tout dans un écran tactile même s’il y a des raccourcis directs, tactiles eux aussi. Donc je dirais qu’il est préférable de hiérarchiser les différentes actions qu’on a à faire. 

Sur la 308 à titre d’exemple, il y avait des zones tactiles à gauche et à droite qui permettaient d’aller directement dans une fonction, ces dernières placées dans la zone de l’écran. Deux raisons principales nous ont amené à remettre des touches physiques sur cette nouvelle version du i-Cockpit : la première est que dans le futur on aura de plus en plus de fonctionnalités à mettre dans les véhicules, et en second lieu parce qu’on veut améliorer la hiérarchie de ce qu’on doit faire, car au-delà du fait que c’est agréable à toucher et à manipuler, il est aussi une manière plus simple d’appuyer sur un bouton pour se rendre sur une page et par la suite, aller toucher l’écran tactile. 

Je ne dirais pas que notre ancienne approche n’a pas connu un succès et que la 308 ne marchait pas, mais il y a tellement de choses dans la voiture qu’il faut accepter de re-séparer pour que tout soit plus clair et plus intuitif. 

- En proposant d’innombrables solutions technologiques avec une multitude de fonctionnalités pour le bien être des conducteurs, comment avez-vous synthétisé technologie, fonctionnalité et aspect sécurité à l’usage ? 

- Pour nous, on cherche à mettre en œuvre toutes les solutions qui font que la sécurité et l’intuitivité soient préservées. Parce que finalement en termes de fonction ou de contenu, tous les constructeurs seront tout le temps au même niveau sur l’offre en termes d’éléments de connectivités et des aides à la conduite… Nous proposerons les mêmes solutions et fonctions, il y a ceux qui les font en premier mais en même moment et dans la même génération de voiture, tout le monde a les mêmes équipements. 

Pour nous, l’enjeu ce n’est pas forcément d’aller plus vite que les autres ou de les suivre, mais de faire en sorte que dans une Peugeot tout soit plus facile, plus intuitif…et l’idée de mettre, à titre d’exemple le combiné près de la route est pour nous plus sécurisant, et un volant plus bas donc plus reposant pour les bras du conducteur… 

Nous nous mettons réellement dans une vision client avec son quotidien ; ce qui est plus agréable, plus sécurisant, plus reposant et moins fatiguant. Ceci dit, on veut en parallèle amplifier aussi des sensations, des perceptions ou de l’information. Et donc, le i-Cockpit et toutes les évolutions apportées au fil du temps servent à amplifier tout cela. 

- La révélation de la nouvelle version du i-Cockpit, annonce-elle une évolution plus marquée du design extérieur des prochains modèles de la marque au Lion ? 

- L’intention sur le design extérieur chez Peugeot, en général, c’est le fait d’évoluer fort. Ce qu’on a fait récemment si on observe la nouvelle 308 mais aussi les facelifts qu’on a fait, notamment sur 508 et sur d’autres modèles lancés ces dernières années, montrent clairement l’homogénéité de la marque avec une qualité perçue en nette évolution pour un niveau de qualité irréprochable,  visible particulièrement sur la 308. 

Puis maintenant qu’on à cette cohérence et cette homogénéité et ce niveau de qualité, on va remettre du sexy, du super désirable dans nos voitures en plus fort. Je dirais que l’évolution plus importante que cet intérieur, viendra aussi de l’aspect extérieur de nos prochains modèles.     

Partage sur Twitter Partage sur Facebook Partage sur Google Plus Commenter Version imprimable Envoyer par email à un ami
À Découvrir Aussi

Commentaires (0 posté) :

Postez votre commentaire
Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:
LIRE AUSSI...
LETTRE D'INFORMATION
Ne rattez aucun article et recevez régulièrement notre lettre d'information
Droit de reproduction et de diffusion réservés © 2015 Melo Media Eurl
Nos portails : MobileAlgerie.com : Le portail de l'actulité des nouvelles technologies en Algérie | www.auto-utilitaire.com
Site partenaire : forumdz.com
Conception et Hébergement par DATAFIRST Technology