Essai du nouveau Ford Ranger 2.2l TDCI DuraTorq de 150ch
Yes, he can !
Yes, he can !

Le constructeur Américain Ford fait dans l’art et la manière depuis quelques années avec une gamme complètement relookée qui obéit aux nouveaux codes stylistiques puisés du nouveau concept de la marque « Kinetic Design ». La gamme des véhicules utilitaires n’est pas en reste et c’est l’image que procure le nouveau Ranger, un pick-up aux lignes racées, dégagant une allure agressive, imposant par son gabarit, confortable et agréablement spacieux.

En images

Concevoir un véhicule destiné à un usage touristique ou utilitaire obéit à certaines règles propres à chacun des segments, mais chez Ford ont a le savoir et le pouvoir de mélanger les genres en un parfait ‘’deux en un’’. Le nouveau Ford Ranger en est un exemple réussie. Utilitaire né, il offre le plaisir de conduite d’une berline enveloppé dans un design des plus attirants.

C’est sous sa nouvelle robe que nous avons testé le nouveau Ranger à Frankfurt (Allemagne). 

En véritable pick-up américain, le nouveau baroudeur de Ford se cache désormais sous une robe inédite puisée du look tonitruant de l’autre pick-up de la marque, le fameux F-150 qui connait un grand succès aux Etats-Unis. Comparativement à la précédente version, le nouveau Ranger a radicalement évolué. La refonte est totale puisque l’allure, l’habitacle et les motorisations ont été revues et corrigées.

Proportion, en petit F-150

Le nouveau Ranger est plus grand que l’ancien modèle par sa longueur de 5 359 mm et sa largeur de 1 850 mm qui lui affectent une robustesse incontestable. L’habitacle y est plus notamment à la deuxième rangée de siège qui procure une assise digne d’une berline dont l’espace aux genoux est bien appréciable ce qui a valu un voyage agréable au passager installé sur la banquette arrière le long de la première partie des essais sur un trajet de 75 km programmé de l’Aéroport de Frankfurt à la région de Forsthaus Weiherhof. 



Le gain en longueur du nouveau Ranger a donc profité principalement à l’habitacle du fait qu’il n’a rien perdu de ses capacités de chargement avec 1,82 m3 de volume de chargement pour la version simple cabine et 1,45 m3 pour le double cabine. Le pick-up apporte ainsi le plus grand volume de benne de sa catégorie.

Au premier regard, le nouveau Ford Ranger nous rend unanimes sur les excellents progrès d’ordre stylistique qui ont été réalisé par les ingénieurs de Ford. C’est une innovation de taille dans le segment, il faut bien le reconaitre puisuq’il est complétement redessiné, pensé et développé par Martin Smith désigner en chef de Ford of Europe avec une parfaite fusion avec le style Kinetic Design. Ainsi, la fasse avant est imposante, la calandre espacée peint en chrome, le pare-brise est incliné, les passages de roues sont arrondis et les phares ainsi et rétroviseurs sont plus imposants. Ces derniers sont néanmoins dépourvus de l’option ‘’grand angle’’, généralement utile lors des grandes manœuvres.

Un habitacle aux allures de cockpit

A bord du nouveau Ranger il était très facile pour nous d’oublier que nous étions dans un véhicule à vocation utilitaire du fait que l’habitacle, la planche de bord, l’assise…procuraient une réelle sensation de plaisir ressentie généralement dans une berline bien équipée et confortable. Et là,  c’est un peu la totale avec une finition et une qualité perçue très appréciable. La planche de bord arbore le nouveau design appliqué au reste de la gamme Ford avec une console central imposante, la climatisation bi-zones (selon finition), prise USB, lecteur CD, des sorties d’air placées sur les deux cotés et le bouton d’activation du contrôle de vitesse en descente. Le volant est à portée de main très maniable réglable en une seule position, en hauteur seulement. Quant au siège conducteur, c’est la parfaite assise qui nous a été réservée notamment avec les multiples réglages possibles aboutissant à une position de conduite parfaite. Le nouveau Ranger accueille en outre un nouveau frein à main qui a profité d’une nouvelle position.

La partie arrière est marquée par une banquette à trois vraies places confortables offrant un large espace aux genoux. Notant au passage que le nouveau Ranger intègre pas moins de 23 espaces de rangements répartis sur plusieurs parties tel que la boite à gants, des logements campés derrière et sous les sièges arrière, avec comme bonus un espace renfermant un réfrigérateur installé entre les sièges avant, un port lunette placé sur la partie supérieur à coté du plafonnier, des portes gobelets...

Maniabilité et assurance sur piste et hors piste

Pour pouvoir apprécier les qualités du nouveau Ranger, nos essais nous emmènent d’abord sur autoroute sur une distance de 70km, mais aussi sur piste et hors piste avec des séances de franchissement orchestrés par les organisateurs dans l’immense forêt de Constantia. Ford of Europe avait mis à notre disposition la version double cabine 4x4 équipée du quatre cylindres 2.2l TDCI de 150 ch couplé à une boite à vitesse à six rapports. Un autre moteur était aussi à l’essai, le cinq cylindres 3.2l de 200 ch sur la version  Super Cab fort d’un couple de 470 Nm dont 90% disponible entre 1700 et 3500 tr/min. Il est toutefois proposé avec une boite automatique sous sa version Wildtrack.   



Sur les premiers kilomètres parcourus à bord du 4x4 double cabine 2.2l TDCI de 150ch (375 Nm de couple) dont la consommation moyenne est de 8,6 l/100, nous avons bien constaté l’évolution marquée par le nouveau Ranger comparativement à l’ancienne version. Agile mais surtout maniable à souhait grâce notamment à la présence d’une direction assistée à crémaillère douce et précise. Le Ranger nous a étonnés par sa remarquable insonorisation malgré les bruits éventuels de bourdonnement émanant de la benne. Les ingénieurs de Ford ont en outre réussis à ‘’faire taire le moteur’’ par l’adoption de panneaux de portières plus rigides et des matériaux d’isolation phonique confinés dans les ouvrants. En termes de puissance, le véhicule est suffisamment alimenté avec les 150ch du moteur, mais tout de même, le rapport est un peu long au passage du dernier rapport de vitesse. 

Le registre de la sécurité est l’un des atouts forts du nouveau Ranger, lui qui a décroché, en exclusivité dans le segment des pick-up, les 5 étoiles aux tests Euro Ncap, notamment avec une très bonne note en matière de protection des piétons. Ford a équipé le nouveau Ranger en exclusivité, d’airbags latéraux rideaux en plus des airbags frontaux. Le nouveau pick-up de Ford intègre en outre le contrôle de trajectoire, l’aide au freinage d’urgence, le système anti-retournement ainsi que le contrôle de vitesse en descente que nous avons sollicité lors d’une descente piquée, en gardant la position du levier de vitesse en première, ceci lors de l’étape de franchissement initié sur un circuit bien préparé pour l’événement avec des passages sur des zones difficiles que nous avons pu franchir en position Off Road et à vide où le Ranger s’est bien comporté. Un sentiment conforté après avoir traversé en toute aisance et dans des conditions rendues difficiles par la pluie battante: montées, virages serrées et canal d’eau. Là le véhiucle déploie une capacité de passage qui peut atteindre 80 cm ce qui prouve que les organes mécaniques et électriques vitaux ont bénéficié d’une bonne protection.

Les qualités d’un bon franchiseur sont aussi confortées par la longueur de son empâtement de 3,22m, un porte-à-faux réduit avec une largeur hors-tout de 1,85m et une garde au sol de 23cm. Chaque étape de notre essai était une expérience à bord du New Ranger et dans certains cas où nous adptions le mode propulsion disponible via une boîte de transfert deux vitesses à gestion électronique que nous avons activé (A l’arrêt et en mode point mort). Son activation se fait à travers une petite manette posée sur la console non loin du levier de vitesse qui s’enclenche automatiquement en roulant au-delà de 120km/h. Jadis, l’arrière du pick-up décroche affablement notamment à vide. Il est à noter par ailleurs que les capacités tout-terrain du Ranger sont démultipliées par l'électronique, avec un système ESP utilisant à la fois les freins et le couple moteur.



Le nouveau protégé de Ford profite d’autres atouts notamment sur sa capacité de remorquage qui est de 3 350 kg pour une charge utile de 1300 kg sur certaines versions. Le constructeur Américain proposera au final le Ranger sous trois versions, simple, double cabine et Super Cab. Les modèles Simple Cabine et Super Cab profitent d’un volume de benne annoncé comme le plus grand de sa catégorie avec respectivement 1,82 m3 et 1,45 m3, tandis que les versions Doubles Cabines admettent un volume de 1,21 m3.

Le nouveau Ford Ranger sera désormais mieux distribué grâce à l’extension des usines de production. En effet, il est produit en Thaïlande (modèles réservés aux marchés de la région Asie-Pacifique), étendue à l'usine récemment modernisée d’Afrique du Sud qui alimentera les marchés Africains et Européens. Tandis que l’unité de production basée en Argentine orientera la production pour l’Amérique du Sud. 

Ranger est déjà proposé en Allemagne au tarif affiché entre 25 000 euros pour la version Simple Cabine et jusqu’à 40 000 euros pour le 4x4 haut de gamme. Pour le marché Algérien, on annonce le pick-up au second semestre 2012 en premier lieu sous sa version 4x4 équipée du 2.2l CDTI DuraTorq de 150ch avec la boite de vitesse manuelle à six rapports et en deux niveaux de finitions. En second, le bloc moteur 3.2l arrivera à la demande. Pour la version 4x2, elle sera d’actualité ultérieurement.

Partage sur Twitter Partage sur Facebook Partage sur Google Plus Commenter Version imprimable Envoyer par email à un ami

Commentaires (8 posté) :

1 - mehdi - france
      Le 23/04/2012
bonjour vehicule splendide déjà testé !!!
Pratique et maniable
2 - Domergue - New caledonia
      Le 13/06/2012
Est ce que le moteur 2.2tdci 150cv est un moteur de conception Peugeot citroën merci
3 - GALINIE Jean-Pierre - Nouméa Nouvelle- Calédonie
      Le 24/03/2013
je posséde déjà un ford ranger 143 cv depuis 6 ans. C'est le bonheur!! Je le remplace cette semaine par le nouveau 2.2 l moteur PUMA de 150 CV; BV 6 rapports(plus de courroie de distribution mais une chaîne à présent).C'est ce qui m'a motivé pour reprendre un FORD RANGER. La concurrence en la matière est féroce avec les autres constructeurs qui s'alignent tous et offrent des produits semblables...A Nouméa, le FORD RANGER est le pick-up préféré des " calédoniens " et devient le véhicule dans sa catégorie le plus vendu (concessionnaire; groupe JEANDEAU aux Portes de Fer à Nouméa).
BRAVO FORD. Je le conseille avec expérience car je " crapaute " à la chasse en tout terrain dans notre belle île qu'est notre " caillou " de Nlle Calédonie; oui je suis chauvin.
Lachez-vous sur FORD en toute confiance.
4 - Devenir Trader - http://www.methodeargent.net/
      Le 01/09/2013
Un excellent moment passe a vous lire, merci bien pour cette excellente.
5 - BROST - FRANCE
      Le 25/03/2014
Super véhicule, surtout en finition WILDTRAK. le 5 cylindres 3.2L a t'il aussi une chaine de distribution?
merci
6 - aure - france
      Le 27/04/2014
je suis intérése par ford wildtrak 3l2 boit auto uniquement
7 - MOUMOSSY Michel - GABON
      Le 27/04/2015
J'aime bien cette voiture sinon j'ai un copain qui la depuis un peu plus d'un ans sauf qu'au cours de sa randonnée la voiture s'est prusquement arreté.Ce fait là me fait hesiter de l'acheter puisse avoir des explications merci.
8 - Rjc - France
      Le 02/12/2016
Bonjour
J aurai voulu savoir si le ford ranger 3.2 5cylindres as une chaine de distribution ...?
Idem pour le 2.2l as t il lui aussi une chaine ...?
Merci
Postez votre commentaire
Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:
Droit de reproduction et de diffusion réservés © 2015 Melo Media Eurl
Nos portails : MobileAlgerie.com : Le portail de l'actulité des nouvelles technologies en Algérie | www.auto-utilitaire.com
Site partenaire : forumdz.com
Conception et Hébergement par DATAFIRST Technology