Essai de la Peugeot 208 1.6l VTi 120 ch et 1.6l FAP 160 ch
Emportée par la vogue, elle y arrivera
Emportée par la vogue, elle y arrivera

Attendue depuis des mois, la nouvelle citadine de Peugeot est officiellement lancée à l’occasion des essais presse organisés à Lisbonne au Portugal. La 208 se veut une digne remplaçante des 206 et 207 qui ont fait les beaux jours de la marque au Lion. Véhicule futuriste aux lignes agressives, la 208 ne jure que par le leadership dans son segment.

En images

Peugeot peut compter sur les attributs de sa nouvelle citadine compacte pour faire face à une concurrence de plus en plus rude avec la Volkswagen Polo, Fiesta de Ford ou la Rio de Kia…La Peugeot 208 est un véhicule qui a bénéficié dès le début du projet d’un intérêt particulier au regard de l’importance du segment auquel elle appartient. Ainsi, rien n’a été laissé au hasard pour concevoir un véhicule d’exception (comme on aime l’appeler chez Peugeot) au mixage de savoir faire stylistique, de technicité, de technologie…bref, une vraie nouvelle voiture.

Tout ce qui est petit est beau

Peugeot replonge dans l’univers des citadines en proposant une voiture compacte avec une largeur de 1,829 m, une longueur sous les 4 mètres (3,96 m) plus petite de 7 cm et légère de 110 kg que sa devancière 207 avec notamment l’application de matériaux légers (aluminium, acier haute résistance, plastiques recyclés). La Peugeot 208 gagne donc en dimension et en masse ce qui la rend plus compacte et très agréable à contempler. Le constructeur Français a fait dans « le petit » en terme de dimensions mais a su donner de l’espace dans l’habitacle avec un gain de 5 cm d’espace aux genoux sur les places arrières, un coffre d’un volume de charge de 285 litres (15 litres de bagages de plus que chez la 207).



Racée, compacte et sublime, la citadine de Peugeot marque la rupture entre deux époques « une régénération » qui annonce la couleur avec une 208 au design furtif et agressif. L’avant du véhicule arbore clairement la nouvelle signature visuelle de la marque au Lion, un code stylistique distingué par une calandre flottante tirée du concept SR1. Le logo de la marque est soigneusement posé sur le capot arqué, le monogramme Peugeot se distingue placé entre la calandre et le capot et les feux avant sont plus statutaires avec l’adoption des LED. L’arrière du véhicule est marqué par l’arrivée de feux en boomerang véritable bijou technologique intégrant une signature lumineuse à trois griffes, en plus d’une petite baguette chromée installée au creux de la lunette arrière où est mentionné le nom de la marque « Peugeot ». 208, qui est disponible en deux silhouettes 3 et 5 portes, offre une identité différente notamment sur la partie latérale avec un vitrage entièrement cerclé de chrome (disponible sur la 5 portes version haut de gamme) et un profil plus musclé et sculpté, en creux type SR1 pour la 3 portes qui accueille en outre des rétroviseurs chromés.   

Une refonte totale de l’habitacle

A bord de la 208, nous retrouvons un habitacle complètement nouveau conçu autour de trois éléments fondamentaux ; le volant, les tachymètres et l’écran tactile. Le volant à diamètre réduit, plus petit procure une sensation de conduite très sportive, maniable notamment avec la possibilité de réglages en deux positions (hauteur et profondeur). La position des tachymètres sont complètement différentes des modèles précédents, plus haut sur la planche de bord, plus petit et arrondis qui viennent dans le champ de vision du conducteur. Ces deux nouveaux éléments mixés aux multiples positions en hauteur du siège permettent une meilleure visibilité à la fois des compteurs mais aussi de la route, un compromis que nous avons retrouvé après quelques kilomètres parcourus au volant de la 208. Peugeot 208 accueille un grand écran tactile couleur de 7” au graphisme soigné, une console Multimédia d’une résolution 800 x 400 pixels et au fonctionnement intuitif proposé dès le second niveau de finition. Lors de notre périple à Lisbonne et sur les routes de la belle région de Cascais, nous avons longuement profité de la console qui nous a facilité l’accès aux différentes fonctions : radio, kit mains libres, Bluetooth, connexion USB, streaming audio ainsi que la navigation.
 
Les designers de la 208 ont voulu donner à l’habitacle une dimension à la fois unique sur une citadine compacte mais aussi plaisant à tout le monde avec un poste de conduite structurellement repensé qui nous fait rappeler le progrès enregistré précisément sur la 508. Les lignes de style et le soin du détail sont omni présents sur toutes les parties de la planche de bord avec un soin du détail impressionnant à l’instar des aérateurs d’extrémité de planche en forme d’œil de fauve, les plastiques moussés agréables au toucher, les surpiqûres des sièges, l’aluminium, la présence de traits lumineux bleutés installés sous le pavillon visible de l’extérieur… des éléments qui confirment l’ambition d’aller vers un statut haut de gamme chez la 208.       
 

Une conduite souple est sécurisante
 
Le long des 220 km de nos essais à bord de la Peugeot 208, nous avions eu un accompagnateur fort flatteur, le plaisir de conduite. Testée sous ses deux déclinaisons 3 et 5 portes, la Peugeot 208 est aboutie. Maniable, précise et agile sur route grâce à une direction assistée électrique, des liaisons au sol implacables qui offrent un comportement routier stable au bénéfice d’une réduction de la masse pour gagner tant en dynamisme qu’en confort. Il est à noter le bon apport du tandem train avant pseudo-McPherson et train arrière à traverse déformable couplé au châssis qui s’est avéré stable et que nous avons volontairement sollicité dans certains virages à une vitesse dépassant les 60 kilomètres/h. L’assise est confortable grâce à l’assiduité d’un siège enveloppant « ni trop fermes, ni trop mous », un levier de vitesse à portée de main, une vision sans angle mort grâce à la présence de montants fins. Néanmoins, des réserves sont à signaler sur la position basse du frein à mains où nous étions contraints de tirer l’accoudoir vers le haut pour pouvoir atteindre le levier, une contrainte qui se manifeste seulement sur les finitions hautes qui intègrent l’accoudoir. 

Peugeot indique que le freinage est dimensionné en fonction des performances des moteurs. La 208 reçoit des disques de freins avant de deux tailles différentes : 266 x 22 mm et 302 x 26 mm pour la version 1.6 l THP 115 kW (156 ch). A l’arrière, la gamme est pourvue de disques de 249 x 9 mm ou de tambours 8” sur les moteurs 3 cylindres essence, le 1.4 l HDi FAP et le 1.4 l e-HDi FAP. La 208 est particulièrement riche en équipements de sécurité en roulage à l’image de la présence de série d’un ESP de nouvelle génération en Europe, comprenant l’ASR (antipatinage), le CDS (contrôle de stabilité), l’AFU (assistance de freinage d’urgence) et le REF (répartiteur électronique de freinage), il est indiqué par ailleurs que cet ESP peut être déconnecté par le conducteur sur la 208 1.6 l THP 115 kW (156 ch). En outre, Peugeot 208 est équipée selon les finitions de moyens de retenue efficaces : 2 airbags frontaux, 2 airbags latéraux avant, 2 airbags rideaux. 

Pour plus de sécurité, la 208 est équipée (selon versions) de l’éclairage statique directionnel qui permet d’optimiser la visibilité latérale à basse vitesse (moins de 40 km/h) mais aussi pendant les manœuvres de parking. Peugeot indique par ailleurs que la 208 accueillera en fin d’année un équipement généralement disposé sur les voitures d’un segment plus haut, il s’agit du Park Assist qui facilite la manœuvre du stationnement en manœuvrant de manière automatique la direction.
 
Des motorisations à la hauteur

Lors de nos essais, nous avons pu tester la 208 (5 portes) équipée du bloc moteur essence 1.6l VTi de 120 ch avec une boîte de vitesses manuelle à 5 rapports et la 208 (3 portes) diesel 1.6l e-HDI FAP 115 ch boîte manuelle 6 rapports. Ce dernier s’est avéré bien travaillé notamment sur l’aspect insonorisation, tout le long de notre parcours emmêlant autoroute et routes sinueuses le moteur s’est avéré très discret et moins gourmand grâce notamment à la présence d’un stop & Start, un coupe moteur qui permet un gain en consommation de 15% et qui agit lors d’arrêt à un feu rouge ou lors d’attente sur les files de circulation. Le moteur écologique (99g de CO2/km) associé à une boitte à vitesse manuelle de 6 rapports indique une nervosité lors des accélérations avec des reprises énergétiques de 0 à 100 km/ en 9,8 s calculé. Le couple est assez souple, il est sollicité très tôt, disponible jusqu’à 285 Nm à 1750  tr/min, un véhicule qui annonce une vitesse de pointe de 190km/h. La consommation calculée est appréciable avec 3,8l/100 en valeur mixte, et finalement de l’ordre de 5,9l / 100.      

Quant au bloc moteur essence VTi 1.6l de 120 ch drivé par une boite manuelle à 5 rapports, il s’est avéré performant procurant au passage un réel plaisir de conduite. Côté consommation, ce bloc offre 4,5l au 100km/100 en couple mixte pour un couple de 160Nm.
 
Des moteurs 3 cylindres de nouvelle génération

Une nouvelle étape de la stratégie de downsizing vient d’être franchie avec l’arrivée d’une nouvelle génération de moteurs 3 cylindres qui permettent un gain considérable en consommation et en rejet de CO2 avec un niveau de performance d’un 4 cylindres. Outre l’objectif de réduire les émissions de CO2 de 25% et la baisse de consommation grâce aux nouveaux moteurs 3 cylindres 1.0l Vti (68ch - 4,3l/100km) et 1.2l Vti (82ch - 4,5l/100km) Peugeot cherchera à ratisser large en proposant des véhicules moins chers pour une réelle alternative aux futurs clients de la marque au lion. 

Peugeot a donc réussi le pari fixé de concevoir à la fois une voiture sensuelle que dynamique. Il faut dire que le constructeur Français mise énormément sur la réussite de la 208 en tablant d’ailleurs sur la place de leadership en Europe dans son segment. Peugeot 208 sera produite dans trois grandes usines : Poissy et Mulhouse en France puis Trnava en Slovaquie, le marché sud américain sera fourni par une unité de production basée au Brésil. L’objectif de vente est considérable avec 550 000 unités en année pleine (2013) pour une production jour estimée à 2500 unités (2013)

Pour le marché Algérien, on annonce l’arrivée de la 208 au second semestre 2012 avec une large palette de moteurs, pour l’heure rien n’a encore filtré sur la configuration finale de la gamme 208 qui sera  commercialisée chez nous.

Partage sur Twitter Partage sur Facebook Partage sur Google Plus Commenter Version imprimable Envoyer par email à un ami

Commentaires (1 posté) :

1 - rigoni - france
      Le 26/04/2012
bonjour. j aimerai acheter 208 allure 1.6 l vti bvm5 3 portes. il n y a qu une seule proposition de siege garnissage interieur que je n aime pas . en fonction de la peinture que j ai choisi. c est vraiment dommage. merci.
Postez votre commentaire
Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:
Droit de reproduction et de diffusion réservés © 2015 Melo Media Eurl
Nos portails : MobileAlgerie.com : Le portail de l'actulité des nouvelles technologies en Algérie | www.auto-utilitaire.com
Site partenaire : forumdz.com
Conception et Hébergement par DATAFIRST Technology