24 précieux points à préserver

3657

Le permis à points fera son entrée officielle en Algérie en fin d’année prochaine, selon le journal officiel N°62 qui vient de publier ses aspects techniques et le barème des retraits de points en fonction des infractions commises.

Les détenteurs d’un permis de conduire Algérien vont se faire délivrer un nouveau permis à points doté d’un capital de 24 points. Ses points peuvent êtres réduits de plein droit en cas d’infraction. Ainsi, le législateur Algérien à décrété que 4 points seront supprimés du permis dont le détenteur à commis une contravention de 3ème degré, 6 points pour une infraction de 4ème degré et 8 points pour les délits.

La nouvelle loi permet néanmoins de récupérer des points, à condition de ne pas avoir épuisé la totalité du capital points, cela deux fois dans l’année à travers des stages de formation (stages de récupération de points). Il est à noter que les personnes dont le capital points est épuisé seront suspendus et interdits de passer un nouvel examen pour l’obtention du permis de conduire pendant un délai de 6 mois. Après 6 mois, il passera à nouveau, l’examen pour l’obtention du permis de conduire.

Sans points, le détenteur du permis de conduire sera fiché au fichier national des infractions aux règles de la circulation routière.

Avec l’instauration du permis à points, l’Algérie espère mettre un frein sérieux à l’hécatombe qui sévit quotidiennement sur les routes.