A jeune patron belle voiture

8

Tout en beauté chez la filiale Algérienne de Peugeot qui a choisi la féerique région de Taghit pour présenter à la presse nationale sa nouvelle berline, la 308. La féline et joviale de Peugeot était pour nous un guide inouï pour visiter la belle région de Taghit. Après plusieurs km de parcours, la Peugeot 308 a extériorisé un potentiel mécanique et des commodités de confort qui font d’elle, à nos yeux une voiture de jeunes patrons par excellence. (Par Hamid A)

Parler de la 308 nous pousse avant tout à rendre hommage à sa devancière, la Peugeot 307, qui lui sert de tremplin, puisqu’elle reprend plusieurs de ses qualités et d’éléments techniques. Une façon de redorer le blason du succès, dans un segment supra-concurrentiel, notamment avec les trois millions de 307 commercialisées en six ans d’existence.

On reconnaît d’emblée l’appartenance de cette berline qui reprend les nouveaux codes stylistiques de Peugeot. Il est aussi plus juste de la comparer à la 207 plutôt qu’à la 307 sur le plan du design avec sa silhouette élancée, ses nouvelles optiques étirées et bien sur une bouche béante prête à dévorer les kilomètres. La 308 est une parfaite réussite en matière de style des lignes extérieures ce qui la différencie agréablement des autres marques automobile qui opèrent des changements de fond en comble lorsqu’il s’agit de produire un nouveau modèle. Sur ce chapitre, Peugeot à minimisé les risques inconsidérés en se reposant globalement sur un modèle anobli par la clientèle (La 307) et fait donc de la 308 une nouvelle berline qui s’attache fortement au reste du troupeau du lion. Bravo Peugeot.

Comme toute Peugeot qui se respecte, la 308 se doit d’apporter des nouveautés de taille afin d’attirer l’attention de la clientèle rivée vers le confort et le plaisir de conduite. Et c’est un registre dont la marque au lion a préféré sortir le grand jeu dans l’habitacle plutôt que dans l’aspect extérieur. Marquant une évolution (plus qu’une révolution) la 308 marque des différences avec sa devancière. Déjà sur le plan des mensurations elle gagne 7.7 cm pour porter sa longueur à 4.28 m et 5.3 cm en largeur ce qui favorise naturellement un habitacle plus spacieux et une silhouette extérieur plus allongée. Bien que sa hauteur accuse un déficit de 1.2 cm sans y affecter la garde au toit. Notons au passage que la 308 offre le cX le plus intéressant de sa catégorie évalué à 0.29

Le dessin de la 308 dénote d’un effort imaginatif intéressant, où l’on aperçoit des nouveautés stylistiques inaugurées déjà sur la 207 comme le profil bombé et des feux effilés à outrance sur les flancs. Le bouclier arrière potelé rappelle l’autre Peugeot, le coupé 407.

Et ce n’est qu’en ouvrant les portes avant que la 308 déballe son artillerie de nouveautés. Un habitacle nouveau et studieusement fini s’affiche à nos yeux. Agréable et lumineux, l’ensemble est super bien agencé, une finition parfaite s’impose aux regards. La console centrale inédite dans ce segment chez Peugeot marque un tournant nouveau en matière de design intérieur. Faite de matériaux souples, cette console dispose de l’ensemble des commandes à porté de main. Plus ferme que d’habitude, l’assise nous fait penser à la VW Golf, sans pour autant amoindrir l’aspect confort, cher à Peugeot. Bien placée pour être répertoriée dans le segment des véhicules d’un segment supérieur, la 308 intègre une belle sellerie, élégante avec des coutures bien soignées, de grandes surfaces vitrées, un volant bien compact jumelé à une architecture des plus remarquables pour obtenir au final une admirable élégance à l’habitacle. L’on apprécie par ailleurs les petits gadgets intégrés qui ajoutent une touche supplémentaire d’ingéniosité comme le joli crochet placé sur la partie gauche au dessous de la boite à gants qui permet d’accrocher un cartable ou autre sac.

A l’arrière, il est aisé d’installer trois personnes d’un gabarit respectable, il est annoncé chez le constructeur français que les occupants des sièges arrières profiteront de l’augmentation de l’espace aux genoux (+2.8 cm) comparativement à la 307. Assis, on peut remarquer avec plaisir les deux bouches d’aérations collées aux accoudoirs entre les places avant qui s’allongent vers l’arrière. La 308 bénéficie aussi d’une multitude d’espaces de rangement. Et comme les sièges arrière sont fractionnables 60/40, le coffre peut voir sa contenance revue à la hausse ; il peut passer de 430 à 1398 litres. Peugeot y a introduit une roue de secours galette.

Coté comportement, la nouvelle berline de Peugeot jouit des qualités reconnues à la 307. D’ailleurs faut-il rappeler qu’elle est construite sur la même plate forme et les mêmes trains avant et arrière, par contre les voies qu’elle adopte sont plus élargies de 3 cm. Sur le circuit choisi à Taghit (Bechar), on a pu aussi vérifier la puissance du freinage de cette berline qui arbore des disques de 283 mm de diamètre qui adoptent des pistons dont le diamètre et augmenté de 5.7 cm.

Equipée de motorisation diesel notamment celle que nous avons essayé à Taghit, la 308 veut jouer dans la cour des grands. Même avec 50 kg de plus que sur la 307, ses motorisations s’avèrent toujours compétitives grâce à un raccourcissement des (vitesse) qui permet au moteur de développer autant de puissance tout en fournissant un effort inférieur. Les mouvements de caisse étaient bien maîtrisés d’où un confort bien établi pour les passagers. Les kilomètres parcourus et les virages parfois agressifs de la route Taghit/Bechar nous ont permis d’avoir un aperçu plus établi du comportement de la 308 qui a brillée par sa tenue de route stricte malgré quelques passages sur des zones sableuses à Taghit. Les trains avant et arrière nous assurent des liaisons au sol bien adaptées pour rassurer les occupants en matière de confort intérieur. Sur le chapitre de la sécurité, il est utile de rappeler que la Peugeot 308 a obtenu les 5 étoiles lors du test de sécurité Euro Ncap grâce notamment à sa structure à triple voie de répartition des efforts.

Mettant en avant les dernières trouvailles de Peugeot, la 308 est née sous une bonne étoile pour faire face à une concurrence coriace comme la Renault Megane et la VW Golf. Elle a acquis d’ores et déjà une stature fort respectable qui fera d’elle une proie privilégiée d’une clientèle en quête d’image, de confort et de qualité de conduite de haut niveau. Bon vent 308