Algérie : du nouveau pour les plaques d’immatriculation des véhicules

390

Le gouvernement algérien apporte du nouveau concernant les plaques d’immatriculation de véhicules en Algérie, via un arrêté fixant les règles administratives relatives au numéro d’immatriculation des véhicules automobiles. Voici ce qui change.

Les plaques d’immatriculation de véhicules en Algérie, auront du changement comme le stipule un texte publié sur le Journal officiel. L’arrêté du 5 mai 1988 adoptera ainsi quelques changements.

Pour rappel, actuellement, pour la composition du numéro d’immatriculation, il sera écrit en noir, est composé en partant de la droite vers la gauche d’un diagramme représentant la wilaya d’immatriculation, d’un groupe de trois chiffres arabes, séparé du précédent par un tiret apparent, caractérisant l’année de mise en circulation (les deux premiers chiffres) et la catégorie du véhicule (le troisième chiffre).

Le principal changement de l’arrêté concerne les véhicules dont l’année de mise en circulation est inconnue qui pour rappel portent le diagramme « 22 » ou « 33 ». Selon ce nouveau texte, les propriétaires de ces véhicules concernés sont tenus de les « soumettre au contrôle de conformité du véhicule auprès des services des mines, territorialement compétents, afin de déterminer l’année de leur première mise en circulation.»

L’intéressé recevra ainsi un « procès-verbal de contrôle de conformité du véhicule », qui doit être déposé « auprès des services d’immatriculation habilités, pour l’établissement d’une nouvelle carte d’immatriculation comportant l’année de première mise en circulation du véhicule.». La plaque d’immatriculation et la carte grise portant les diagrammes cités seront remplacés par l’année de mise en circulation.