Automobile Algérie : la marque BYD serait intéressée par l’installation d’une usine de batterie

110

Une délégation chinoise séjourne actuellement en Algérie, et a pour but de renforcer davantage les relations entre l’Algérie et la Chine, notamment dans le domaine de la construction automobile, ou la marque BYD serait intéressée pour y implanter une usine de batterie, la plus grande d’Afrique.

En effet, le voyage de délégation chinoise à Alger, est des plus pertinents puisqu’il intervient dans la foulée de l’abandon du projet du constructeur automobile chinois BYD de construire une usine de batterie au Maroc. Une décision prise en 2017, qui vient donc d’être annulée, en raison de la faible vente des bus électriques BYD au Maroc, comme l’indique le constructeur.

Ainsi de l’avis de plusieurs observateurs et plusieurs rumeurs, tout plaide en faveur du transfert de ce projet vers l’Algérie. Le projet initial pour rappel, prévoyait la construction d’une usine de batteries de voitures électriques, d’une usine de bus et de camions électriques et d’une usine de voitures monorail électriques sur une superficie de 50 hectares.

BYD, serait pour sa part, très intéressée de s’implanter en Algérie, notamment après la nouvelle loi sur l’investissement instaurée depuis une année par le gouvernement algérien.