Automobile : des aides allant jusqu’à 500 000 DA pour l’acquisition de véhicules électriques en 2024

139

Un dispositif d’aides financières visant à encourager l’utilisation des voitures électriques en Algérie sera mis en place à partir de l’année 2024, avec l’octroi de primes pour l’acquisition de ce type véhicules et pour l’installation de bornes individuelles de rechargement, a indiqué mardi un responsable auprès de l’Agence nationale de la promotion de la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (APRUE).

S’exprimant à l’APS en marge d’une journée d’études sur la mobilité électrique en Algérie, le directeur des projets à l’APRUE, Kamel Dali, a affirmé que l’agence a finalisé un dispositif dédié à la mobilité électrique, en prévoyant d’octroyer en 2024 des primes pour l’acquisition de 1.000 véhicules électriques et pour l’installation de 1.000 bornes individuelles de rechargement, et ce, dans le cadre du programme national de maîtrise de l’énergie.

L’octroi de ces aides à l’acquisition et au développement du réseau de bornes de recharges électrique vise à soutenir les futurs acquéreurs de ce modèle de voitures, afin de les rendre plus accessibles et favoriser le déploiement d’une mobilité propre alternative à la voiture thermique, a-t-il ajouté.

M. Dali a précisé que les services de l’APRUE avaient convenu avec deux constructeurs automobiles agréés, pour accorder cette prime sous forme de remises pouvant aller de 300.000 à 500.000 DA, par véhicule.

Les pouvoirs publics vont ainsi verser cette prime aux constructeurs automobiles via le Fonds national de maîtrise d’énergie, explique le responsable tout en rappelant que dans le cadre des dispositions du nouveau cahier de charges portant sur l’activité de fabrication de véhicules, il est stipulé que les constructeurs sont tenus de fabriquer un taux de 15% de véhicules électriques dans leurs usines en Algérie.

Le montant de l’aide fixé pour l’accès aux véhicules électriques n’est pas « définitif » et pourrait « faire l’objet de modification en fonction des prix de ces véhicules qui seront fabriqués localement », a souligné toutefois M. Dali.

Ce dispositif de soutien aux véhicules électriques sera « encadré par un texte qui devrait être inclus dans le projet de la loi de Finances 2024 », a-t-il fait savoir.

Quant aux bornes individuelles de rechargement, « elles seront fournies par une filiale du groupe Sonelgaz qui a déjà lancé un avis d’appel d’offres », selon le même responsable.