Compétition et joie entre Alger et Tunis

3122

Organisé par nos confrère de Dzautos.com, le rallye des medias verra sa deuxième édition regrouper une soixantaine de journalistes et de professionnels des medias Algériens dans une course automobile qui les mènera de la capitale Algérienne à Hammamet Yasmine en Tunisie puis faire le retour vers Alger.

Dzautos.com vient d’annoncer l’organisation du deuxième rallye des medias après le succès de la première édition qui s’est déroulée l’année dernière. Ainsi, les organes de la presse nationale (journaux, radio, télévision) seront bientôt conviés à prendre part à cet événement qui est “une compétition de sport mécanique durant laquelle les journalistes  transporteront  leurs rivalités professionnelles sur les 2000 kilomètres que représente le parcours Alger-Hammamet Yasmine-Alger’’ selon le communiqué des organisateurs qui signalent que ce rallye est organisé avec le concours de la fédération nationale des sports mécaniques  et  des concessionnaires automobiles.
 
Cette année, se sont une soixantaine de journalistes (environ 30 médias) qui auront le privilège d’être les acteurs de la 2éme édition du Rallye des Médias. L’année passé, la 1ére place est revenu à l’équipage de la Radio El Bahdja (BMW X1) alors que la deuxième et troisième place sont revenues à l’équipe du Jeune Indépendant (Opel Insigna) et Kenza Communication (Chevrolet Captiva).

Le communiqué de Dzautos a détaillé le règlement de cette course automobile, qui est comme suit :

Les concessionnaires automobiles, dans le cadre d’une opération de jumelage avec les medias, engageront des véhicules qui seront pilotés par des journalistes. Chaque véhicule représente un seul équipage. Un équipage est constitué d’un journaliste et d’un photographe, sinon deux journalistes.

Le principe de ce rallye implique aux journalistes de parcourir un trajet bien défini, en un temps et une vitesse également bien définis. Ces paramètres sont  fournis  par une voiture témoin qui aura préalablement effectué  le trajet du rallye. La vitesse maximale est généralement de 70 km/h. L’objectif est de se  rapprocher le plus possible du temps réalisé par la voiture témoin. Les déviations du trajet ainsi que le fait de rouler à des valeurs supérieures à la vitesse maximale tolérée, induit  des pénalités.

Des contrôles secrets sont placés tout au long du trajet afin de veiller au respect des règles. Le véhicule qui totalise le moins de pénalités est logiquement vainqueur. Il est également à noter que le rallye se déroule sur la voie publique ouverte aux  usagers de la route. Un équipage peut très bien tomber dans des embouteillages, avoir une crevaison ou toute autre impondérable qui l’empêche de maintenir la vitesse moyenne de roulage. Le co-pilote doit alors calculer le temps perdu et par la suite indiquer au pilote la vitesse à laquelle doit rouler et pendant combien de secondes afin de retrouver la moyenne de roulage indiquée sur le road-book.

A noter enfin que l’escale de la Tunisie a été choisie afin de permettre aux journalistes de faire ressortir des articles ou des reportages susceptibles d’intéresser le touriste Algérien qui souhaite se rendre en Tunisie pour ses prochaines vacances. La Tunisie étant la première destination des Algériens.