Un dur à cuir arrive

5659

La série B de chez Mazda s’enrichie par l’arrivée d’une toute nouvelle déclinaison de la gamme pick-up du nippon, à savoir le tout nouveau BT-50. Commercialisé à plus de 3 millions d’exemplaires dans le monde depuis son lancement. Exhibant un minois plus enjoué, ce nouveau pick-up est bien armé pour une nouvelle conquête des marchés grâce à un nouveau look de baroudeur et qui porte sous son capot une nouvelle motorisation turbodiesel de 2.5 litres disposant d’une injection à rampe commune. (Par Nouredine ABBASSEN)

Tel un dur à cuir, le pick-up Mazda BT-50 présente une musculature impressionnante reflétant son penchant athlétique. Pourtant répondant aux critères de la gamme des pick-up, ce nouveau pick-up bénéficie d’une attention aux détails et d’un savoir-faire digne du segment des berlines de luxe.
Plus long que le B-2500 de 7 cm atteignant les 5.075 m, le BT-50 se voie aussi
rallonger les flancs de benne de charge de 6 cm. Sa face avant est totalement
réponse, elle est déclinée avec un design tout à fait moderne et galbée. Elle
intègre la calandre, les projecteurs et clignotants, les antibrouillards ainsi
que le bouclier.

Mazda présente ce nouveau Pick-up en trois carrosseries. Destinée à une
utilisation plutôt « professionnel », la version simple cabine est doté de deux
portes, deux places et un espace de chargement (le plus long) de 2.28 m. Il est
à noter que tout les espaces de chargement ont les mêmes largeurs (1.46 m) et
les mêmes hauteurs (46.5 cm) sur l’ensemble des version du BT-50.
La version Freestyle quand à elle quatre places avec des portières antagonistes,
elles s’ouvrent à près de 90° ce qui assure un accès facilité. Cette carrosserie
possède une plate-forme de charge de 1,75 m.
Avec une plate forme de charge la plus courte (1.53 m), la version Double Cabine
présente un grand habitacle avec quatre portes et cinq places (deux places à
l’avant et une banquette de trois places à l’arrière). Mazda prédestine cette
carrosserie à une utilisation familiale notamment pour les longs voyages où un
confort magistral attend les futurs acquéreurs.
Chez Mazda, on annonce que le châssis du nouveau BT-50 est basé sur la structure
doubles triangles à l’avant et essieu rigide à l’arrière avec ressorts à lames
pour apporter plus de souplesse et un confort à la hausse. Aussi l’on signale
que la direction à assistance hydraulique a été modifiée afin de mieux s’adapter
et d’une façon plus prévisible, à toutes les situations.

A l’intérieur de l’habitacle, un nouveau tableau de bord contenant un ensemble
de trois cadrans encerclés d’une matière argentée. On y trouve aussi une console
centrale, un pommeau de levier de vitesse argentés, les poignés de portes sont
chromées. Le nippon affiche de nombreux espaces de rangement et un plateau
coulissant au-dessus de la boite à gants volumineuse qui peut supporter un poids
de 10 kg. La nouvelle console de plancher intègre un grand boîtier de rangement,
un cendrier amovible et quatre porte-gobelets dans une construction en une seule
unité. Le système de conditionnement d’air est amélioré par rapport à la
précédente déclinaison du pick-up cher à Mazda.

Sous le capot, ce baroudeur du pays au soleil levant s’est bien armé, on y
trouve un nouveau moteur turbodiesel 2,5 litres à injection par rampe commune,
double arbre à cames en tête et 16 soupapes. Il développe 143 ch à 3500 tr/mn
(109 pour le B-2500) et son couple est porté à 330 Nm à 1800 tr/mn contre 266 Nm
pour l’ancienne version. Toujours par rapport au B-2500, le BT-50 peut tirer une
remorque de 3 tonnes (en version 4WD) soit de 200 kg de plus.

Lié à une boite de vitesse manuelle à 5 rapports, ce pick-up est disponible soit
en 4 roues motrices (non permanentes) ou bien. Mazda indique qu’il devra
atteindre une vitesse de170 Km/h tout en consommant seulement 8.3 l/100km dans
sa version simple cabine propulsion. Le BT-50 peut passer d’un roulage en
configuration propulsion au mode 4WD dés que la situation l’impose (chaussée
difficile ou charge importante). Ce passage est assuré par un levier manuel
situé près du levier de vitesse. Le conducteur passe de deux à quatre roues
motrices en fonction du terrain et il peut également choisir entre vitesses
longues et vitesses courtes

Comme pour son cousin de chez Ford (le pick-up ranger) Mazda annonce des efforts
en matière de praticité. En effet, un interrupteur au tableau de bord permet de
désolidariser la partie avant de la transmission (différentiel et cardans). Le
BT-50 évolue alors en mode propulsion préservant ainsi le pont avant. L’on
informe aussi que toutes les versions 4WD sont équipées d’un différentiel à
glissement limité à l‘arrière. Celui-ci ajuste automatiquement le couple entre
les deux roues arrière pour maintenir une traction optimale sur tout type de
surface.

Quand au chapitre sécurité et plaisir de conduite, le nouveau Mazda BT-50
annonce un système de freinage amélioré par l’introduction de l’ABS 3 voies à 4
capteurs pour les 4 roues et le répartiteur électronique de freinage (EBD)
spécialement réglé pour contrôler un poids important sur le train arrière. L’on
met l’accent aussi sur la présence des airbags, du renforcement de la structure
de coque, des ceintures de sécurité, de la colonne de direction rétractable et
autres. En option un système antivol est installé.