Un Pick-up à toute épreuve et sur tous les terrains

4669

Endurance et fiabilité, ce sont là, sans être les seules, les deux principales valeurs sous lesquelles se dévoile la nouvelle version du pick-up Ford Ranger. Il a bénéficié, à l’occasion de son toilettage, de tant d’autres atouts pour séduire et défier la concurrence. Les journalistes algériens conviés hier à la cérémonie de son lancement par Elsecom Ford ont pu juger des capacités et performances du nouveau Ford Ranger mises en avant dans la campagne de communication qui accompagne son lancement à travers le monde, et qui relate les multiples tests d’endurance que ce pick-up a magistralement réussi. (Par Saouli Fayçal)

Pour donner la preuve de ce qu’avance cette compagne, le représentant exclusif de Ford en Algérie a choisi de faire dans le sensationnel, qui devient une habitude chez Elsecom Motors ; on s’en souvient notamment du premier test lancement de son genre en Algérie pour la nouvelle Ford Focus organisé l’année passée sur la piste d’essai de la Société Nationale des Véhicules Industriels (SNVI) avec pilotes professionnels au volant pour démonstration. Et comme chaque véhicule a son terrain de prédilection, le nouveau Ford Ranger a prouvé qu’il était bien ce baroudeur qu’il prétendait être sur le terrain, ou devrions nous dire sur les divers terrains, qu’offrait la plage Khelloufi sur la côte ouest algéroise.

Mr Abdelhamid Achaibou, PDG du groupe Elsecom Motors, a mis l’accent, durant son intervention devant les journalistes, sur les tests d’endurance que le nouveau Ranger a subit avant même d’être produit. Ces tests se sont déroulés sur quatre continents (Asie, Amérique, Australie et Afrique) en plein charge avec remorque, sur une pente de 6%, soumis à des températures de -27°C jusqu’à plus de +50°C et à une altitude de 5500m.

Les atouts du nouveau Ford Ranger ont été mis en exergue, à savoir : une allure moderne et musclée, un habitacle digne d’une berline, un nouveau moteur turbo diesel à injection directe et à rampe commune, un confort et une tenue de route améliorés et une capacité de charge et de remorquage augmentée. Il capitalise également sur les points forts de la famille Ranger, c’est-à-dire, sa robustesse éprouvée et ses capacités de franchissement.


Le look du Ford Ranger c’est beaucoup embelli par rapport à sa précédente version. La face avant présente des boucliers en deux éléments et des feux antibrouillard intégrés. Un capot plus imposant et des passages de roue proéminent renforcent le profil musclé du nouveau Ranger et de nouvelles jantes alliage de 16 pouces optimisent sont adhérence pour lui confirmer le statut de véhicule tout-terrain.
La prise d’air avant est agrandie afin d’augmenter la circulation d’air dans le compartiment moteur et facilite ainsi le contrôle de la température moteur en phase de chargement ou de remorquage en conditions extrêmes.

Pour réussir les différents tests d’endurance auxquels il a été soumis, le nouveau Ford Ranger a beaucoup compté sur les performances de son nouveau moteur le Duratorq 2.5 TDCi avec une puissance de 143 CH associé à un turbo à géométrie variable (VGT) permettant d’obtenir un couple plus généreux (330 Nm à 1800 tr/min) avec un temps de réponse réduit. Une caractéristique qui accroît sa capacité pour le transport de charges lourdes et améliore sa qualité de franchiseur tout-terrain.

Plus de punch moteur peut dire plus de bruit et de vibrations, mais les ingénieurs Ford ont pensé à cela, même que le nouveau Ranger est plus silencieux et moins vibrant que son prédécesseur garce au raffinement du nouveau moteur et au double arbre d’équilibrage à contre-rotation dont est équipé le Ranger. La transmission a elle aussi été renforcée. En cinq rapports manuels, la nouvelle boite est spécifiquement adaptée pour supporter l’augmentation de couple du nouveau moteur. Les précautions prises au niveau de la sonorisation du moteur sont tout à fait appréciables dans un habitacle moderne et confortable avec des sièges aux dossiers sculptés et plus larges aux épaules, ainsi que des coussins latéraux renforcés et des appuis têtes plus larges.

Lisibilité et facilité d’utilisation, forment la ligne conductrice qui a présidé au design de la nouvelle planche de bord. Cela permit une conduite plus sûre car les commandes plus ergonomiques peuvent être facilement actionnées par le conducteur sans quitter la route des yeux.

Le nouveau Ranger propose de nombreux rangements comme une tablette de travail coulissante et escamotable pour poser un bloc-notes, un téléphone mobile ou les boîtes d’un déjeuner, une boîte à gants de 8,1 litres de volume. En outre, la console centrale dispose de deux casiers.

Ce qui rehausse les qualités d’un utilitaire est sans aucun doute sa capacité de chargement. Là aussi le nouveau Ranger fait des progrès, il offre la meilleure capacité du segment avec 1266 litres soit une amélioration de 166 litres par rapport à la génération précédente et ce grâce à un meilleur aménagement de la benne et une augmentation de la hauteur de ses flancs de 60 mm.

Pour les essais de lancement, Elsecom Motors Ford a préféré créer des conditions proches de celles des tests effectués par Ford sur les prototypes du nouveau Ranger. Les journalistes ont pu admiré ses performances au coté des MM Serrir KheirEddine et Hadjen Mohamed, tous deux anciens pilotes professionnels de Rallyes, qui se sont donnés à cœur joie à frôler la cascade avec le véhicule entre les dunes, en terrain de boue, en traversant un petit lac et en terrain accidenté qu’offrait la plage Khelloufi.

S’il n’est pas sûr de remporter le trophée du plus beau pick-up du marché, concurrencé notamment par un certain Mitsubishi L200 au dessin venu directement du futur, le nouveau Ford Ranger devance bien la concurrence sur le terrain du rapport qualité/prix. Il est disponible et prêt à prendre les routes algériennes à compter de 1.350.000 DA pour la version 4×2 Double Cabine ; 1.695.000 DA pour la version 4×4 Double Cabine équipée d’une climatisation de série ; et enfin à 1.825.000 DA pour la luxueuse version XLT équipé avec ABS, 4 airbags, jantes alliage et CD MP3.

Le nouveau Ranger aura à relever le défi de faire mieux que son prédécesseur qui s’est écoulé à plus de 2500 unités depuis le début de sa commercialisation en Algérie par Elsecom Motors en fin 2003.