Union européenne : l’interdiction des moteurs thermiques finalement adoptée

121

Le texte de l’interdiction de commercialiser de véhicules thermiques en Europe à partir de 2035, a été finalement adopté après un accord trouvé avec l’Allemagne.

A l’instar de certains pays, l’Allemagne ne voulait pas adopter l’interdiction de vente de véhicules à moteurs thermiques à partir de 2035, tant que les contours de l’utilisation des carburants de synthèse n’auront pas été précisés. En effet, alors qu’il manquait que l’approbation du conseil de l’Union européen pour finaliser le projet, l’Allemagne a choisi d’être contre.

L’Union européen a en effet, zappé le volet des moteurs thermiques à carburant de synthèse, alors qu’elle avait adopté quelques exceptions de pouvoir commercialiser des véhicules thermiques pour les constructeurs vendant moins de 10 000 véhicules par an surnommé notamment « Amendement Ferrari ».

Malgré que le texte reste inchangé, la Commission européenne et l’Allemagne ont trouvé un accord, qui confirme ainsi la décision d’interdire les moteurs thermiques à la vente en 2035. Une proposition séparée pour les moteurs à combustion devrait arriver en 2024 « s’ils utilisent exclusivement des carburants neutres en termes d’émissions de CO2 ».