342 automobiles saisies durant le 1er semestre 2008

1707

A l’instar des autres activités illicites et frauduleuses, le trafic de véhicules en Algérie a connu une progression conséquente ces dernières années. De nombreuses personnes ont été victimes du vol de leur moyen de locomotion. Avant que les auteurs de ses vols ne s’organisent en associations de malfaiteurs et se spécialisent dans ce genre de criminalité organisée, ces derniers s’appropriaient que les accessoires des véhicules. (Par M.Mohamed)

En matière de chiffre, une fois n’est pas coutume, les gendarmes ont enregistré une baisse des véhicules volés. En effet, les services de la police judiciaire de la Gendarmerie nationale ont enregistré, durant le 1er semestre 2008, la baisse de 64% en matière de véhicules saisis au nombre de 342, comparativement à la même période de l’année 2007, les auxiliaires de la justice ont procédé à la saisie de 952 véhicules, soit plus du triple, indique un rapport d’évaluation de la police judiciaire de la Gendarmerie nationale concernant les activités criminelles.

Durant la période considérée, les unités de la Gendarmerie nationale ont traité 407 affaires relatives au trafic de véhicules, ayant conduit à l’interpellation de 745 personnes, ce qui représente par rapport à la même période de 2007 la baisse sensible de 56% en matière d’affaires traitées et de 33% en matières de personnes interpellées (917 affaires et 1115 personnes).
Cette criminalité constitue par rapport à la criminalité organisée le taux de 06% en matière d’affaires traitées et de 07% en matière de personnes arrêtées.

Le mode opératoire des organisations criminelles spécialisées consiste en le transfert des caractéristiques techniques d’un véhicule usagé ou hors d’usage vers un autre volé ou importé de l’étranger, avec la complicité de certains ingénieurs de mines et fonctionnaires des administrations, précise le même rapport.

Les véhicules les plus prisés par ces bandes de malfrats, les modèles de Hyundai, Renault et Peugeot. Le Hilux de Toyota est parmi les véhicules les plus volés. Selon le même rapport, de nombreux réseaux transnationaux ont été démantelés au cours de la période de référence.