3831 personnes décédées dans des accidents de la circulation en 2011

4257

Le nombre de personnes tuées dans des accidents de la circulation durant 2011 s'est élevé à 3831, portant le bilan à 37000 morts depuis 2001, a indiqué lundi à Alger le responsable de la sécurité routière à la direction des unités relevant de la gendarmerie nationale.

Qualifiant de « lourd » le bilan des accidents dont 81,32% sont causés  par l’élément humain, le colonel Dhaoui Chenougua a indiqué dans une conférence  de presse que le nombre d’accidents a augmenté de 28% en 2011 par rapport  à 2010, et ce, en dépit des campagnes de sensibilisation et des sanctions  prises dans ce sens dont 193 683 retraits de permis de conduire en 2011.         

25023 accidents de la circulation ont été recensés durant 2011 ayant  fait 44936 blessés contre 19402 accidents en 2010 ayant fait 2994 morts et 26239  blessés, selon le bilan des services de la Gendarmerie nationale.
 
La wilaya de Sétif vient en tête des régions qui enregistrent le plus d’accidents de la circulation avec 5,37%, suivie d’Alger avec 4,64% puis Oran avec 4,29%. Au registre des infractions relevées, les gendarmes ont recensé 323.484 délits contre le code de la route, 90.752 contraventions et dressé 545.764 PV et amendes. Aussi, 193.683 permis de conduire ont été retirés lors de la même période et 75.852 infractions relevées pour non respect du contrôle technique.

Les accidents de la route ont engendré 1.300.000 décès dans le monde en 2011, soit 300 morts par jour et causé des blessures de différentes gravités entre 20 et 50 millions. 90% des accidents recensés sont survenus dans les pays en voie de développement et qui possèdent un faible parc automobile. Les catastrophes routières en constante progression représentent 1% du PNB mondial, des milliards de dollars injectés dans la prise en charge des victimes.