A couper le souffle

2059

Le coupé RCZ made in Peugeot, qui s’est vu attribuer un bloc moteur puissant de 270 ch était en l’espace d’une journée, le centre d’intérêt de la presse spécialisée à l’occasion des essais internationaux de la version « R » organisés dans la région de Nice en France. Un bolide suralimenté aux lignes agressives, fruit d’un savoir faire connu et reconnu des ingénieurs de Peugeot Sport, qui renouent avec la « Sportivité ».

En effet, la RCZ initialement dotée d’une puissance de 200 ch, c’est vu rajouter 70 ch sur son excellent moteur THP de 1,6 l de cylindrée d’origine BMW et ce, sans recourir à l’hybridation. Ce bloc a été renforcé avec l’arrivé d’un nouveau turbo, catalyseur, pistons et coussinets, en plus du renforcement des bielles. L’aérodynamisme de la RCZ R a été revu, et un appui arrière supérieur a été obtenu grâce à un nouveau bouclier censé favoriser la stabilité à haute vitesse sans dégrader la traînée. Le poids a été réduit de 37 kg à 1 280 kg, au regard de la version de 200 ch, soit un rapport poids-puissance de 4,7 kg/ch. Le couple est de 330 Nm à 1 900 tours dans les meilleures conditions et son assiette est abaissée de 10 mm au moment où les roues de 19 pouces sont plus larges.

Les ingénieurs de Peugeot Sport ont travaillé sur plusieurs aspects afin de dégager un coupé à la fois destiné aux amateurs des sensations fortes activant sur les circuits de courses, mais aussi aux amoureux des coupés qui trouveront à la fois de la puissance et du bonheur en conduisant en ville, sur route ou autoroute. « La recherche de la performance et de l’efficience était un axe majeur du développement de la RCZ R, afin de concevoir un véhicule qui assure à la fois puissance, comportement exemplaire sur circuit et sensations de conduite forte sur route, le tout repose sur un châssis performant », dira Mme Caroline Damey, Attaché de Presse Produit au sein de Peugeot, à l’occasion de la présentation du Coupé.

RCZ R accroche les 250 km/h (vitesse limitée électroniquement), accélère de 0 à 100 km/h en 5,9 s, abat le 400 m départ arrêté en 14,2 s et le 1 000 m en 25,4 s. La consommation selon les mesures officielles s’établit à seulement 6,3 l/100km pour des rejets de CO2 de 145 g par kilomètre.  

Sur le plan esthétique, la RCZ R ne s’éloigne pas de la version classique du Coupé, elle reçoit néanmoins des attributs sportifs la distinguant de sa petite sœur. Ses jantes bi-ton sont spécifiques, son aileron fixe est plus grand, ses deux tuyaux d’échappements imposants sont chromés et ses arches de toit sont noir mat. On retrouve avec satisfaction la lunette à double convexité, superbe pièce de verrerie due à Saint-Gobain, et véritable signature de la RCZ. Un monogramme « R » est disposé à l’avant comme à l’arrière. A l’intérieur, cuir, Alcantara noir et surpiqûres rouges donnent le ton, tout comme la plaque traitée en aluminium brossée et avec 4 vis apparentes, conférant une touche agréablement aéronautique. Les sièges quant à eux sont enveloppants accueillent la lettre « R » sur la partie haute.  

RCZ R signe le retour en force de Peugeot Sport. Le coupé est redoutable et fera de l’ombre à la concurrence. « Nous comptons produire 1000 unités par an avec la possibilité d’extension si le marché en demande plus. Affichée à 42 000 Euros, la RCZ R est aujourd’hui l’un des coupés les plus attractif du marché », dira Mme Damey. 

Nous reviendrons avec de plus amples détails sur les performances de la RCZ R dans la rubrique Essais.