Accélérer la mise en place du fichier national des cartes grises

1461

Les intervenants à une journée d'études ont souligné samedi à Alger la nécessaire mise en place du fichier national des cartes grises et celui des infractions au code de la route ainsi que la promulgation de la loi relative au fichier national des permis de conduire afin de contribuer à la réduction des accidents de la route.

La majorité des accidents de la circulation sont occasionnés par des jeunes de moins de 18 ans à 34 ans, a précisé le commandant Rahmouni Khaled du centre d’information et de coordination routière de la Gendarmerie nationale, lors d’une journée d’étude organisée par l’association nationale de soutien aux personnes handicapées (El Baraka) à l’occasion de la journée internationale des victimes des accidents de la route.

369 accidents survenus les dix derniers mois ont été occasionnés par des jeunes de moins de 18 ans soit 1,13% suivis de la tranche d’âge 18-24 ans (5.081 accidents soit 15,53%), 25-29 ans (6.030 cas, 18,44%) puis les 30-34 ans à l’origine de 5.402 accidents soit 16,50%, a fait savoir le commandant Rahmouni.

Il a, dans ce contexte, insisté sur l’application des textes réglementaires relatifs au contrôle de vitesse des véhicules de transports de marchandises dépassant 3.500 kg, de transports des voyageurs de plus de 9 sièges rappelant que 21.194 accidents ont été enregistrés durant les dix derniers mois faisant 3.457 morts et 39.043 blessés.

Le commandant Rahmouni a regretté ce phénomène qui coûte au trésor public plus de 100 milliards DA par an, l’équivalent du budget de réalisation de 22 hôpitaux ou 812 polycliniques.

Par ailleurs, le représentant de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), Rabah Zouaoui, a indiqué que 1.409 accidents de la circulation ont été enregistrés octobre dernier faisant 59 morts et 1.689 blessés affirmant que la DGSN avait adopté une série de mesures préventives et d’autres coercitives.

Il a, en outre appelé à la mise en place rapide du fichier national des cartes grises, celui des infractions au code de la route ainsi que la promulgation la loi relative au fichier national des permis en vue de réduire les accidents de la circulation.

Pour la présidente de l’association, Flora Bouberghout, la mise en oeuvre du permis à points, compte parmi les solutions à même de contribuer à la réduction des accidents mortels rappelant que les accidents de la route faisaient plus de 4.500 morts et 3.500 handicapés par an.