Assurance : L’automobile constitue 50% de l’activité en Algérie

46

Le secteur des assurances en Algérie a enregistré une croissance de 5% durant l’exercice 2022, a fait savoir, mercredi à Alger, le président de l’Union algérienne des sociétés d’assurance et de réassurance (UAR), Youcef Benmicia.

Auditionné par la Commission des transports, des transmissions et des télécommunications à l’Assemblée populaire nationale (APN), M. Benmicia a expliqué que le secteur des assurances a pu réaliser une croissance de 5 % en 2021 et le même taux pour l’exercice en cours, et ce après un recul en 2020 induit par la pandémie du Covid-19.

Détaillant les chiffres enregistrés en 2022, le même responsable a révélé que le montant des indemnisations a augmenté de 16 % cette année, soulignant que la grande partie des indemnisations a concerné les accidents de la circulation (60 %).

L’assurance automobile constitue 50% de l’activité des assurances en Algérie, contre 10% pour les assurances de personnes, et le reste concerne les assurances incendies, biens et autres, a-t-il précisé.

25 sociétés activent dans le secteur des assurances, dont deux entrées en service cette année, selon M. Benmicia, relevant que parmi ces sociétés, 12 sociétés activent dans le domaine des assurances de dommages, huit (8) dans le domaine des assurances de personnes, en plus de cinq (5) sociétés spécialisées, dont deux nouvelles, activant dans l’assurance Takaful.

Dans le même contexte, M. Benmicia a préconisé la création d’une instance indépendante pour accompagner le secteur des assurances et renforcer la protection des intérêts des assurés, appelant d’autre part à prendre des mesures concrètes pour renforcer la culture de l’assurance afin de généraliser la protection intégrale des biens et des personnes.

S’agissant de la modernisation de la gestion du secteur, le responsable a rappelé la réalisation de la première opération de numérisation des assurances, qui concernait l’indemnisation des accidents de la circulation.

Une plateforme spéciale a été lancée en octobre dernier pour gérer les dossiers d’assurance dans ce domaine, a-t-il fait remarquer.

Il a souligné que cette plateforme est actuellement utilisée par toutes les compagnies d’assurances pour le règlement des indemnisations des accidents de la circulation entre les sociétés, précisant que 41.000 dossiers sont actuellement étudiés via cette plateforme.