Bus Africa : Le prototype surprise de Méditerranée Polyester

205

Voici une entreprise Algérienne qui a relevé un grand défi, celui de produire des bus localement avec un taux d’intégration de 65% ! Il s’agit de la Sarl Méditerranée Polyester, déjà à son actif plusieurs années de spécialisation dans la production de carrosserie industrielle destinée aux bus.

Cette société vient donc de présenter son prototype de bus appelé Africa, préfigurant le modèle de série qu’elle veut produire assez rapidement.

Le bus Algérien Africa dispose de 36 places assises et 11 debout. Il carbure avec un moteur de marque Allemande Deutz qui est fabriqué en Algérie sous licence. Ce bloc moteur est associé à une boite de vitesse ZF. Avec un taux d’intégration de 65%, le bus Africa comporte aussi plusieurs autres composants fabriqués localement.

Qui est Méditerranéenne Polyester ?

Cette entreprise n’est pas récemment créée. Elle dispose de plusieurs années d’expérience dans le domaine de la carrosserie industrielle puisqu’elle est partenaire de la SNVI en lui fournissant l’habillage de ses bus et car depuis 1998. Dans le détail, cette société fournit à son partenaire plusieurs composants de carrosserie comme les tableaux de bord, les pare-chocs, les sièges…

Avec la présentation du prototype Africa, cette société de carrosserie industrielle veut franchir le cap de la production industrielle en se basant sur sa longue expérience mais surtout sur les différents autres prototypes proposés à son partenaire SNVI qui a toujours refusé de les adopter et de les produire selon la déclaration de son directeur général M.Sadi Hamza qui a aussi mis en avant les innombrables blocages subits par son entreprise pour faire aboutir cet ambitieux projet. M.Sadi a indiqué lors de son intervention que le bus Africa jouit d’un avantage industriel certain puisqu’en plus des éléments mécaniques et de carrosserie, il dispose aussi d’autres éléments de fabrication locale comme le châssis et le pare-brise.

Des ambitions et des blocages

La société Méditerranée Polyester a raison de croire à ses ambitions industrielles dans la mesure où des géants du marché automobile Algérien veulent s’associer à son effort afin de produire des bus et cars pour le marché local. A titre d’exemple, Elsecom qui distribue en Algérie les bus de marque Isuzu Bus a fait savoir officiellement que le constructeur Isuzu Bus souhaiterait produire ses bus en Algérie en partenariat avec Méditerranée Polyester. Mais face à cet engouement, plusieurs blocages sont cités par le patron de l’entreprise.

En plus de celles liées à la SNVI, M.Sadi explique que son partenariat avec la société Citel (fabrication de tramways) est aussi affecté par ses blocages notamment pour le dédouanement de matière première comme la résine qui est bloquée au port pour faute d’autorisation du ministère de l’énergie.