Carlos Ghosn assure que le losange est dans les normes

1106

Depuis quelLe scandale Volkswagen a éclaté une vague de suspicions a été déclenchée dans le monte automobile, plusieurs constructeurs se retrouvent au cœur des rumeurs. C’est le cas de Renault qui se voit suspectée dans ses émissions d’oxydes d’azote. Carlos Ghosn, patron du groupe a répondu à ces rumeurs lors de sa prise de parole au forum économique mondial de Davos.

C’est une commission mise en place par la ministre de l’écologie française Ségolène Royal qui a noté de gros écarts sur les tests réalisés en conditions réelles sur certains véhicules Renault. Le losange a répondu qu’il ne s’agit pas de logiciel de triche comme sur l’affaire Volkswagen et que des efforts étaient prévus pour traiter ce problème d’oxyde d’azote.  

Voici la déclaration faite par Carlos Ghosn « Il y a beaucoup de confusion sur les émissions, rappelons quelques notions fondamentales : la première question est de savoir s’il y a tricherie, s’il y a un appareil permettant au constructeur de dissimuler les performances réelles. Dans le cas de Renault, la réponse est non. Ce n’est pas seulement Renault qui le dit, c’est le gouvernement français qui dit qu’il n’y a pas d’appareil de tricherie. Il ne faut donc pas mettre toutes les sociétés dans le même sac. La seconde question est de savoir si les voitures sont aux normes. Les normes sont établies, officielles, les voitures sont homologuées par rapport à ces normes et la réponse est que toutes les voitures Renault sont homologuées et sont aux normes. Le débat concerne un domaine qui n’est pas normé et pose la question des performances en dehors des normes. Et comme les normes sont là inexistantes, c’est très difficile de dire ce qui convient ou pas ».