Crise à l’usine Volkswagen en Algérie : La Ministre de l’Industrie et des Mines reçoit les partenaires étrangers

1149

Devant la crise que connait le fonctionnement de l’usine Volkswagen en Algérie, notamment depuis l’incarcération de son PDG, les partenaires étrangers impliqués dans ce projet industriel ont affiché leur inquiétude auprès des autorités Algériennes afin d’éclaircir la situation et déterminer l’avenir de ce projet.

Pour rappel, le gouvernement a nommé un administrateur pour gérer les affaires courantes de cette usine depuis l’incarcération de M. Mourad Oulmi, PDG du Groupe Sovac. En effet, le Ministère de l’Industrie et des Mines a annoncé aujourd’hui la réception par la Ministre Mme Djamila Tamazirt, des ambassadeurs des pays concernés par cette usine à savoir l’Allemagne, l’Espagne et la République Tchèque accompagnés de représentants du groupe Volkswagen. Le communiqué du ministère indique qu’une  »présentation a été faite à madame la ministre sur l’état d’avancement de ce projet à la lumière des décisions prises par les pouvoirs publics (désignation d’un Administrateur) et la levée des obstacles par la libéralisation des kits et le déblocage du compte bancaire de l’entreprise Sovac ».

Lors de cette rencontre, la ministre a indiqué à ses hôtes que l’activité du Groupe Sovac reprendra son cours normal en 2020 et qu’un plan de développement de la sous-traitance impliquant des équipementiers a été présenté dans l’objectif de renforcer l’activité industrielle du Groupe.

Enfin, la ministre de l’Industrie a rassuré les partenaires industriels de l’Algérie sur leur projet industriel et a marqué la disponibilité du ministère à les accompagner tout en rappelant le potentiel du marché algérien et les opportunités qu’il offre pour exporter des voitures et des pièces vers les marchés de la région.