Importation de véhicules d’occasion : les députés algériens plaident pour allonger le dossier à moins de 5 ans

45

Les membres de l’Assemblée populaire nationale (APN), sont revenus sur le dossier de l’importation de voitures d’occasion et neuves, au premier jour de la présentation de la loi de finances 2023, en appelant à la réduction des taxes et accorder aux citoyens la permission d’importer des véhicules de moins de 5 ans au lieu de 3 ans, et mois de 10 pour les camions.

Les représentants de l’Assemblée populaire nationale appellent à l’allongement de la procédure d’importation de voitures d’occasion en passant à 5 ans au lieu de trois ans. Plus précisément, le député, Abdelkader Kouri, du parti Al-Ahrar, a plaidé dans son intervention cette cause, avec une limitation du bénéfice à une fois tous les cinq ans, et 10 ans pour les camions et les bus.

L’intervenant a justifié cette idée par le fait que le parc national est presque usé en annonçant : « Le prix d’une voiture de moins de 3 ans est très élevé, et il est déraisonnable de dire qu’un véhicule de moins de 5 ans est de la ferraille… si on le compare à ce qu’il est actuellement dans chez nous. »