Importation et montage automobile : l’Algérie interdit le diesel

84

Le gouvernement Algérien vient d’annoncer de nouvelles règles concernant le secteur automobile, dont l’interdiction d’importer ou de fabriquer des véhicules touristiques équipés d’un moteur diesel.

Les constructeurs et les concessionnaires automobiles sont informés d’une nouvelle mesure introduite par le gouvernement à savoir l’interdiction d’importer ou de fabriquer des véhicules touristiques équipés d’un moteur diesel.

Le parc automobile en Algérie est dominé par les véhicules dotés du moteur essence à hauteur de 61% et 39% pour les véhicules diesel, selon les données statistiques de l’ONS de l’année 2019. L’objectif du gouvernement semble clair, c’est pour des raisons environnementales et sanitaires, comme c’est le cas aujourd’hui partout dans le monde.

Il est utile de rappeler que le cahier des charges, fixant les modalités et les conditions d’exercice de l’activité de concessionnaire automobile, autorise l’importation des véhicules de tourisme, équipés uniquement d’un « moteur essence, électrique, hydrogène, hybride : essence/électrique, essence/hydrogène, ou GPL / GNC ou en être prédisposé ».

. »