Importations automobiles : Tebboune s’implique

1767

Le président de la république a annoncé de nouvelles mesures concernant l’importation de véhicules neufs et l’organisation du marché animé par les concessionnaires.

En effet, dans ses nouvelles directives, le chef de l’état a indiqué que les véhicules neufs importés par les concessionnaires ne doivent plus dépasser une cylindrée du moteur de 1,6 litres. D’autre part, les particuliers peuvent, quant à eux, importer des voitures avec des moteurs plus puissants.

Intervenant dans le cadre des modifications du cahier des charges, relatif à l’activité de concessionnaire automobile, les nouvelles dispositions proposées par le ministre de l’industrie ajoutent une démarche écologique puisqu’un quota de 15% du total des véhicules importés sera réservé aux véhicules électriques.

Sur un autre chapitre, les nouvelles propositions du département de l’industrie préconisent la vente par les concessionnaires d’un seul véhicule par personne physique dans un délai de 3 ans. Les propositions de modification du cahier des charges concernent également la durée de validité de l’agrément accordé aux concessionnaires qui passe à deux ans et la réduction du contrat de concession entre le constructeur et le concessionnaire de 5 à 2 ans.