Industrie : accorder la priorité à l’intégration, la sous-traitance et l’émergence de nouvelles filières

44

Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a affirmé, mardi à Alger, que son secteur poursuivait les efforts visant le développement des projets industriels structurants en accordant la priorité à l’intégration, à la sous-traitance et à l’émergence de nouvelles filières.

Lors d’une réunion de la Commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN) consacrée à l’examen du projet de la Loi de finances 2023 et présidée par Lakhdar Salmi, président de la Commission, en présence du membre de l’APN, Nacer Bettiche et la ministre des Relations avec le Parlement, Basma Azouar, le ministre a fait savoir qu’il s’agissait de l’un des principaux objectifs stratégiques tracés pour le renforcement de la base industrielle nationale.

Cette stratégie vise également la promotion et la protection du produit national contre l’importation anarchique du marché parallèle à travers l’amélioration de la compétitivité des entreprises et la qualité des produits, ainsi que la revitalisation et le renforcement du processus des partenariats « public-privé » et « national-étranger » pour la diversification de la base industrielle nationale.

Il s’agit également de la mise en œuvre et de la poursuite des plans de développement des entreprises publiques économiques et la réunion des conditions idoines à son succès, a-t-il poursuivi.

Concernant le budget du secteur de l’Industrie pour l’exercice 2023 dans le cadre de la nouvelle loi de finances, M. Zeghdar a révélé que 4.240 Mds Da avaient été alloués en tant que budget de fonctionnement, soit une baisse de 13% par rapport à 2022.

Concernant le budget d’équipement, il comprend 10 millions de DA (matériels techniques et métrologie) au profit de l’Office national de métrologie légale, 395,25 millions de DA accordés comme crédits de paiement du programme en cours d’exécution au profit des principales structures administratives et 3,15 milliards de DA accordés comme crédits de paiement du programme en cours d’exécution au profit des zones industrielles et des zones d’activité.

Sur les mesures et les dispositions légales afférentes au secteur dans le cadre du PLF 2023, le ministre a évoqué l’amendement des procédures d’octroi des autorisations de dédouanement des chaînes et équipements de production et il s’agit là des chaînes de production et des équipements utilisés et non pas rénovés.

Les membres de la commission ont soulevé plusieurs préoccupations liées au secteur, dont l’assainissement du foncier industriel, l’aménagement des zones industrielles et leur raccordement aux techniques et technologies modernes pour accompagner les investisseurs.

Ils ont évoqué les nouveautés du dossier automobile tant sur le volet de fabrication que sur celui de l’importation ainsi que la stratégie adoptée lors du choix des sites d’installation des usines dont la construction est envisagée par les investisseurs privés et étrangers.