Kia Sorento

6529

Pour son premier restylage, le Kia Sorento semble vouloir poursuivre son aventure sans trop de chamboulements dans son allure. C’est en tout cas ce qui ressort de ce premier relifting.

Loin de toute métamorphose qui le rendrait méconnaissable, le Kia Sorento est resté lui-même, mais en mieux. En effet, Kia a opéré de subtiles retouches sur sa face avant notamment en retouchant le bouclier et la calandre. Les antibrouillards y sont désormais verticaux. A l’arrière, les feux, jadis à forme trapézoïdale, sont désormais mieux travaillés

A l’intérieur, les améliorations y sont aussi à chercher avec une loupe. A noter l’arrivée d’un écran de 7‘’ sur la console centrale et une nette amélioration de la qualité perçue des revêtements du tableau de bord et de la sellerie. Il y a lieu de signaler aussi les sièges avant ventilés et la banquette chauffante. Kia annonce aussi que le toit en verre n’est plus séparé en deux parties, mais forme un seul bloc.

Le Kia Sorento restylé met par contre le paquet en matière de nouvelles innovations à l’instar de la nouvelle direction « Flex Steer » qui peut être programmée selon trois modes de conduites (Confort, Normal ou Sport). Il offre aussi la possibilité de surveillance de l’angle mort, une alerte au franchissement involontaire de ligne, et une aide au stationnement.

La partie mécanique pour sa part garde la même composante que sur la version précédente. On y trouve le moteur turbodiesel 2.2 l de 197 ch et le 4 cylindres 2.0 d de 150 ch. Le premier est couplé à une transmission intégrale et une boîte à six rapports manuelle ou automatique (en option).