La ligne ferroviaire électrifiée Birtouta-Zeralda opérationnelle début 2015

2691

La ligne ferroviaire électrifiée Birtouta-Zeralda sera mise en exploitation début 2015, a annoncé samedi à Alger le ministre des Transports, M. Amar Tou.

Lors d’une visite d’inspection du chantier de réalisation de la nouvelle ligne ferroviaire électrifiée à double voie devant relier Birtouta à Zeralda via la ville nouvelle de Sidi Abdellah sur une distance de 21 km, dans la wilaya d’Alger, M. Tou a précisé que les travaux « avancent bien » en dépit de certains obstacles ajoutant qu’elle sera mise en service fin 2014-début 2015.

La société nationale ’’Infrafer’’ et l’entreprise turque ’’Yapimerkezi’’ sont chargées de la réalisation de ce projet dont le coût s’élève à prés de 26 milliards de dinars.

La ligne ferroviaire Birtouta-Zeralda comprend quatre ouvrages d’art dont un viaduc de 450 mètres.

Avec quatre gares (Birtouta, Sidi Abdellah, Sidi Abdellah Cité Universitaire, Zeralda), le futur autorail, prolongement de la ligne reliant Alger (Agha) -Al Afroun (Blida) via Birtouta, roulera à une vitesse de pointe de 160 km/h.

La longueur de la ligne a été réduite de 23 kms à 21 kms pour la mise en place d’une station ferroviaire à Zeralda, à proximité de la gare routière, sur une distance de 300 mètres carrés pour établir un réseau de moyens de transports dans un même périmètre constitué d’autobus, de taxis et train.

En plus de ses fonctions vitales, cette ligne dont les travaux de réalisation ont débuté en septembre 2011 confère une dimension esthétique indéniable, puisqu’elle longe les hauteurs de la région à travers dix ponts, outre un tunnel de 341 mètres , a-t-on constaté sur place.

Evoquant les obstacles à l’origine du retard mis dans l’avancement des travaux, notamment ceux relatifs aux expropriations, le ministre a indiqué que ce problème sur lequel a buté la réalisation d’un tronçon de trois kilomètres discontinus, est en voie de règlement après la promulgation des décrets d’expropriation et l’indemnisation, et ce, pour éviter l’arrêt des travaux.

D’autre part, le ministre a annoncé qu’une étude de faisabilité sera entamée pour la réalisation d’une ligne similaire reliant la ville de Zeralda à la ville d’Ouled Fayet, via la ville de Staouéli qui souffre de plusieurs problèmes liés aux transports.

Cette ligne ferroviaire aboutira à moyen ou long terme à Ouled Fayet pour rejoindre ensuite le réseau du Métro d’Alger qui atteindra 40 kilomètres à l’horizon 2022. (APS)