Les trois approches de Renault Trucks en Algérie

7723

Le dernier salon international du véhicule industriel a vu une participation intense de la filiale algérienne de Renault Trucks. Avec Sherpa et Maxity, Renault Trucks a posé les jalons de la nouvelle année commerciale, une année axée sur trois points principaux à savoir l’approche métier, la mise en avant du Sherpa et la mise en place d’un service après vente complet. Parlant du Sherpa, véhicule emblématique chez Renault Trucks, M. Dubois nous assure que le constructeur français ne vise pas forcément l’armée algérienne comme futur acquéreur. (Interviewé par Hamid A)

Auto-utilitaire.com : Comment se porte aujourd’hui Renault Trucks dans ces moments de crise économique mondiale ?

M.Dubois : Renault Trucks comme l’ensemble des autres constructeurs  traverse une période difficile, les temps sont durs mais la situation n’est pas aussi catastrophique que l’on pense. Renault Trucks est un constructeur connu par son histoire, nous disposons d’une large gamme de camions sur différents tonnages, des camions pour tous usages, connus pour leur robustesse, leur maniabilité, offrant une habitabilité.

Aujourd’hui, la majorité des marchés sont en baisse mais à des degrés différents. En Europe, la baisse se fait ressentir principalement sur les pays de l’Europe de l’Est, la Russie et la péninsule Ibérique. En Europe occidentale, la France est sans doute avec l’Allemagne le pays le moins touché de la région, nous y réalisons de beaux chiffres avec une part de marché française d’environ 35%.

Pour réagir à la conjoncture économique, nous avons mis en place une politique de réduction des coûts ainsi que le dimensionnement de nos outils industriels dans l’attente d’une reprise de l’activité. En dépit d’une situation défavorable et une activité au ralenti, Renault Trucks continue de gagner des parts de marché à l’International.      

– Un Mot sur Renault Trucks Algérie et sa place dans le marché Algérien ?

– Renault Trucks est leader sur le marché Algérien, comme vous le savez. La plupart des marques asiatiques et principalement Chinoises ne communiquent pas leurs chiffres, mais je dirais qu’avec les statistiques dont nous disposons aujourd’hui, nous sommes clairement en pole position avec environ 50% de parts de marché parmi les marques Européennes. Le marché est en constante évolution notamment grâce aux nombreux projets lancés par les autorités Algériennes. Nous espérons que le marché continuera à croitre jusqu’en 2014.  

Le point fort de Renault Trucks est d’adopter une politique avec un important volet sociétal, nous mettons en effet sur le marché des camions répondant aux attentes des Algériens et de l’économie locale.

– Qu’elles sont vos priorités à court et moyen terme sur le volet marketing pour développer encore plus la marque en Algérie?

– Renault Trucks existe en Algérie depuis des années, nous avons une histoire avec le client Algérien et nous sommes contents d’être leader mais nous devons répondre aussi et surtout positivement aux attentes des clients.

Pour cela, notre approche s’articule sur trois axes : une approche métier ; Certes, nous avons une forte image de marque en Algérie mais j’estime que l’essentiel est de dire que Renault Trucks commercialise une gamme de camions adaptés à chacun des besoins des utilisateurs. Nous sommes présents avec une gamme dédiée aux chantiers, des camions optimisés pour le transport de carburant ou d’eau, des camions destinés aux carrières ou encore aux mines. La force de Renault Trucks c’est de définir le camion idéal pour chaque métier pour chaque usage.  

La seconde approche est celle de l’utilisation du « Sherpa », le véhicule qui a fait une traversée de 30 000 Km du nord de la planète à l’Afrique du sud traversant 17 pays lors de l’expédition « Cape To Cape » sur une virée de 140 jours dans les conditions les plus extrêmes.
Cet « outil marketing » exposé à l’occasion du dernier salon international du véhicule industriel reflète l’image de notre gamme construction (chantiers, mines, carrières…). C’est un bon vecteur de notre véhicule phare, le Kerax. Il met bien en avant ses forces: la mobilité et la robustesse. 

Le troisième point, indispensable dans notre politique de développement est la mise en place de « forfaits après vente ». Le principe est d’offrir aux clients Renault Trucks un pack pour un entretien à un prix fixe, sur l’ensemble de notre réseau. Nous proposerons par exemple le changement des plaquettes de frein ou la réfection de l’embrayage au même prix dans l’ensemble du réseau, une manière de rassurer et de fidéliser nos clients.  En plus, avec chaque forfait, notre réseau assurera gratuitement un contrôle complet gratuit du véhicule. Une bonne manière pour nos clients de repartir en toute sérénité.

Tout cela n’est possible que grâce à un bon réseau de distributeurs.
Renault Trucks Algérie dispose de loin du plus large réseau par rapport a la concurrence, une force qui nous permet d’avoir le meilleur contact avec nos clients. 

– Le marché Algérien a connu une forte progression ces dernières années, Renault Trucks est leader depuis déjà quelques années, aujourd’hui la situation du marché a changé après les dernières décisions prises par le gouvernement pour réguler le marché automobile en général, comment gérez-vous cette situation ? Allons-nous assister à un recadrage de votre stratégie en Algérie ?

– Je tiens à affirmer que Renault Trucks comprend parfaitement les mesures prises par le gouvernement Algérien, l’évolution du marché Algérien ne doit pas profiter qu’aux seuls acteurs économiques ou investisseurs, les retombées d’une telle progression doivent être profitables en premier lieu aux algériens et à l’Algérie. Renault Trucks comprend et respecte les réformes et les décisions prises pour réguler l’activité automobile en Algérie. Ces mesures nous aident à aller vers un plus grand professionnalisme du secteur du camion.  

Notre stratégie réseau s’articule autour de l’augmentation de la qualité de service, cela passe concrètement par une plus grande formation qui est l’une des priorités de Renault Trucks.

Un point important à débattre avec les professionnels du métier en Algérie, est celui de la réglementation antipollution. Les rumeurs qui circulent sur la mise en place d’une restriction ou d’une interdiction de circulation de véhicules (camions) de moins de 15 ans , si elles étaient avérées, seraient vraiment une bonne chose pour l’économie nationale, mais surtout pour le bien être du citoyen. Une telle initiative contribuera à limiter les risques des accidents de la circulation, réduira l’influence négative sur la santé…
En parallèle, il faut interpeller l’état Algérien pour appliquer au plus vite la norme Euro3 au lieu de l’Euro2. Là aussi, l’Algérie aurait fort à gagner en termes d’amélioration de la santé et de l’environnement.

– Renault Trucks est timide sur la communication publicitaire en Algérie, ne pensez-vous pas que la marque pourrait gagner encore plus en image en communiquant d’avantage ?

– Je partage votre point de vue, nous ne communiquons pas souvent. Nous profitons certes de notre forte image mais il devient primordial  d’êtres davantage présent, au moment où les marques asiatiques, chinoises en particulier, n’hésitent pas à afficher une présence soutenue sur les différents supports médiatiques en mettant en avant leur avantage prix, qui attire forcément des clients.

Notre communication s’orientera principalement sur nos avantages techniques, sur la qualité de nos camions, et sur notre capacité à proposer des camions durables, adaptés à chaque usage.

– La présentation de Sherpa au 3e SIVI d’Alger peut être comprise comme une approche envers l’armée Algérienne afin de proposer la version militarisée de ce véhicule, qu’en dites-vous ?

– Ce n’est pas notre but et ce n’est pas dans nos objectifs. La seule raison de la présence de ce véhicule est de mettre en avant l’image forte de notre gamme construction autour de ses valeurs que sont la robustesse et la mobilité.

 -Maxity est enfin commercialisé en Algérie après une longue hésitation. Pouvez-vous nous expliquer ce qui vous a motivé à le commercialiser dans nos contrées ?

– Renault Trucks ne fabrique pas que des camions poids lourd mais aussi des camions à petit tonnage comme Maxity avec ses 3.5T. Nous avons constaté que le marché de la livraison (dit aussi de proximité), se développe très rapidement en Algérie. Dans ce segment, nous avons avec le Maxity un produit bien placé.

Le Maxity est leader en charge utile dans son segment, il est d’une maniabilité extraordinaire, il offre un rayon de braquage exceptionnel ce qui est bien utile à l’intérieur des villes.

Certain diront qu’il est un peut cher mais attention de bien comparer ce qui est comparable… je suis certain que le Maxity trouvera sa place auprès des clients exigeants qui recherchent une qualité au standard européen.

– Un dernier mot

– Je suis très fier que Renault Trucks soit leader en Algérie, sincèrement, c’est un marché particulier pour nous, un marché qui n’est pas très différent de celui de l’Europe et qui est cher à Renault Trucks. Nous avons pu développer un réseau de qualité, le plus étendu du secteur. A travers notre réseau nous participons à la création d’emploi, nous voulons apporter un plus à l’économie locale et être de vrais partenaires au service de l’Algérie et de nos clients.