Nissan : L'activité ''batteries électriques'' cédée au chinois GSR Capital

1350

Les activités batteries électriques de Nissan Motor sont désormais cédées à la société chinoise de capital-investissement GSR Capital pour un montant non divulgué. Selon le communiqué de Nissan, cette activité comprend notamment des sites de production aux Etats-Unis (Tennessee), en Angleterre et au Japon.

Dans le détail de cette opération, Nissan a indiqué qu’il prendra au préalable le contrôle total de l’activité Automotive Energy Supply en rachetant la participation minoritaire de 49% détenue par NEC Corp et sa filiale NEC Energy Devices. 

Selon Reuters qui a aussi rapporté cette information, GSR (qui a investi dans les technologies propres et les voitures électriques), cherche également à acquérir une participation substantielle dans la société chilienne Quimica Y Minera (SQM), l’un des plus importants producteurs de lithium au monde.

Le groupe chinois, qui gère actuellement un fond de fusions et acquisitions de cinq milliards de dollars, vise essentiellement les sociétés étrangères industrielles et les startups, notamment celles produisant des batteries de véhicules électriques et des produits pharmaceutiques. 

Pékin promeut les véhicules électriques afin de lutter contre la pollution de l’air et d’amener les constructeurs automobiles nationaux à se passer de moteurs à combustion pour établir des marques mondiales, ce qui rend les producteurs de batteries et de lithium particulièrement attractives pour les entreprises chinoises.