Notre gamme est mieux équipée que celle de la concurrence

4432

Rencontré en marge du lancement de la nouvelle Citroën C3, nous avons interrogé M.Coutellier, directeur général de Saida (groupe Bernard Hayot) sur certaines questions d’actualité. Il nous répond à cœur ouvert. (Entretien réalisé par Hamid ABBASSEN)

– Auto-utilitaire.com : Quel bilan faites-vous des activités Saida Citroën à la fin du premier semestre 2010 ? 

-M.Coutelier :
Je pense que le bilan est plutôt positif pour Citroën qui a réalisé une progression de 15% sur les commandes à fin juin par rapport à 2009 et la place de leader que la marque occupe dans le segment des Ludospaces grâce à la gamme Berlingo VP sans oublier le bond de 50 % des ventes de la C5. Nous terminons aussi le premier semestre avec le lancement officiel de la nouvelle C3.

La première partie de cette année est pour nous synonyme de travail sur les fondamentaux comme la qualité, les enquêtes sur l’après-vente et la formation du personnel.

Nous avons repris Citroën en 2008 et aujourd’hui nous totalisons plus de 200 collaborateurs avec 40 recrutements en cours. Pour ce qui est du réseau de distribution, je voudrais bien saluer nos agents qui ont investit et continuent à investir dans le but de se mettre en conformité avec la nouvelle charte de la marque ainsi que les exigences du cahier des charges mis en place par le gouvernement.

– Avez-vous dépassé la phase critique suite à la mise en place par le gouvernement de nouvelles dispositions pour réguler le marché automobile en Algérie?

– Je dirais qu’on est dans le même cas que nos confrères concessionnaires, nous nous sommes adapté aux nouvelles dispositions, aujourd’hui on est complètement opérationnel malgré quelques problème de disponibilité dus au manque de camions pour transporter nos véhicules du port de Djenjen et de Mostaganem. Globalement, je dirais que nous avons pu gérer la situation et on est en ordre de marche.

-Vous misez beaucoup sur la réussite et le succès de la Nouvelle Citroën C3, comment voyez-vous l’évolution de ce modèle dans un segment très concurrentiel ?

– Evidemment avec l’arrivée de la nouvelle C3 nous avons des perspectives plutôt positives dans ce segment étant donné que le véhicule bénéficie d’un bon rapport qualité / prix. Nous sommes extrêmement confiants pour les ventes de ce modèle dans ce segment et nous tablons sur un chiffre de 200 ventes par mois à partir de l’année 2011.

– Dans la nouvelle stratégie du développement de la marque Citroën, quelle est la part de la gamme utilitaire ?

Citroën est l’un des leaders européens des véhicules utilitaires, nous avons une stratégie de développement propre à ces produits. Nous avons inauguré Citroën Business depuis quelques mois et nous sommes dans une phase de croissance dans se service. C’est un engagement permanant de Saida à donner la vraie place à nos véhicules utilitaires dans le marché.

Dans un second temps pour nous, nous comptons introduire la gamme des véhicules utilitaires transformés, des fourgons grand volume, des doubles cabines avec benne, des véhicules type dépannage… Le segment des VUL transformé représente l’avenir de la marque Citroën en Algérie, c’est une gamme complémentaire que nous comptons développer et introduire au courant de l’année 2011.

– Le positionnement prix des modèles de la marque Citroën en Algérie est relativement élevé par rapport à la concurrence, Les clients ont tendance à croire que les véhicules Citroën coûtent cher, quel est votre point de vue ?

– Aujourd’hui Citroën se positionne de plus en plus et ses prix de mieux en mieux. D’ailleurs, on voit clairement que sur les tarifs de la nouvelle C3, l’on se rapproche nettement de la cible de cette voiture.
Si on trouve des difficultés pour positionner nos véhicules c’est parce que nous disposons d’une belle gamme et surtout mieux équipée que celle des concurrents.    

– Comment voyez-vous le deuxième semestre de l’année 2010 et quels seront les principaux chantiers de Saida Citroën ?

– Nous allons travailler dans la continuité des chantiers lancés en ce début d’année avec un développement du réseau sur l’ensemble du territoire national, la mise en conformité du reste des agents et l’inauguration d’autres points de ventes d’ici la fin de l’année.

L’autre chantier important pour nous est la mise en place d’un plan de qualité afin de déceler les disfonctionnements au sein de l’entreprise en matière de vente de véhicules ou de l’après-vente. Nous allons apporter la plus grande satisfaction à nos clients.   

Sur le volet formation, je pense qu’on est bien lancé notamment avec le centre de formation dont on dispose qui est opérationnel depuis avril 2009. Notre plan de formation va s’accélérer en direction de nos collaborateurs mais aussi de nos agents.