PDA et le Provide contre le trafic de véhicules

3951

48 350 véhicules recherchés par la gendarmerie au niveau national depuis 1990.

La quantité importante de fausses cartes grises récupérées, dans différentes occasions, par les services de sécurité renseigne sur l’ampleur qu’a pris le phénomène de trafic de véhicules au niveau national, en général, et dans la wilaya de M’sila, en particulier. A titre d’exemple, la compagnie de gendarmerie de Magra traite en moyenne, par an, 17 affaires de ce genre. Pour faire face à cette forme de crime organisé, le groupement de gendarmerie de wilaya a été doté depuis le mois d’avril dernier d’un nouveau système d’identification immédiate de tout véhicule suspect. (Par M.Mohamed)

Le système dit PDA a été utilisé par les unités de la sécurité routière déployée notamment au niveau des points noirs de la région reliant la wilaya de Msila à Batna et à Bordj Bou-Arréridj. Le dispositif de contrôle mis en place a été doté du système PDA permettant d’identifier tous les véhicules sur place à partir de leur numéro de châssis. La banque de données du système compte à l’heure actuelle 48 350 véhicules recherchés par la gendarmerie au niveau national. Ce chiffre est centralisé, c’est-à-dire rassemblant les données des différents intervenants dans la lutte contre le trafic de véhicules, dont la gendarmerie nationale et la police.

Les données sont mises à jour à chaque fois qu’il y a des véhicules saisis ou déclarés recherchés. Depuis sa mise en place à Msila en avril, le PDA a permis de coincer un véhicule recherché depuis 2004 et un autre depuis 2005. Le nouveau matériel a donné des résultats positifs sur le terrain et ne tardera pas à être généralisé dans les 48 wilayas.

Un autre dispositif efficace a été mobilisé à Msila sur l’axe routier de Zouaoula, sur la RN40, au niveau de Metterfa. Il s’agit du radar «Provide 2000» doté de caméra et d’enregistrement vidéo, comportant un zoom de 1 à 2 km et d’une capacité de recensement de 6 000 véhicules.

Par ailleurs, le nombre de réseaux de falsification de documents de véhicules est en hausse. Ceux-ci dotent ces véhicules en faux documents, tentant ainsi d’échapper à la vigilance des forces de sécurité.