Progression des immatriculations des véhicules au 2ème semestre 2011

2952

Le nombre de véhicules immatriculés et ré immatriculés, durant le 2ème semestre 2011 s'est élevé à 535.255 unités, dont 161.885 véhicules neufs, par rapport au semestre précédent, indiquent les chiffres consolidés de l'Office national des statistiques (ONS).

Ce semestre a connu une appréciable progression des immatriculations  avec plus de 24.000 véhicules supplémentaires. Cette progression se ressent  au niveau des véhicules neufs avec plus de 57.000 véhicules. Ainsi, le parc  national de l’automobile a totalisé 4.513.925 véhicules à fin décembre 2011.
         
Les nouvelles immatriculations sont essentiellement au niveau de  trois genres: les véhicules du tourisme (72%), les camionnettes (21%)  et les camions 2%.
La particularité du dernier semestre 2011 réside dans le « boom » des  importations de véhicules, qui se sont chiffrées à plus de 213.239 unités, en  hausse de 80%, relève l’office.

Les statistiques des Douanes confirment la poursuite de la hausse des importations des véhicules. Effectivement, durant 2011, l’Algérie a importé 390.140 véhicules  contre 285.337 véhicules en 2010, une hausse de 36,73% due essentiellement à  l’augmentation de plus de 37% des importations des concessionnaires.
        
Sur le chiffre global de (535.255) des véhicules immatriculés  et ré immatriculés, les véhicules du tourisme viennent en tête avec 71,58% (383.121  véhicules), puis par les camionnettes avec 15,92%, (85.217 unités), les  camions (3,65%), les semi-remorques (2,86%), les motocycles (2,25%) et enfin  les véhicules spéciaux (0,55%).
Le nombre des véhicules immatriculés et ré immatriculés  durant le 2ème semestre 2012, reste dominé par les marques françaises qui représentent  31,38% (167.942 unités), les nipponnes (14,56%- 7.938 unités) et les  voitures allemandes (8,41%- 45.023 véhicules).
         
Les véhicules de Corée de Sud représentent 6,57% (35.162  unités), des Etats Unis (4,26% -22.803) et d’Italie (1,28%- 6.855) et enfin  les véhicules algériens avec 1,21%, soit 6.464 unités. Les véhicules algériens sont composés surtout des produits de la SNVI: des camions, autocars/autobus auxquels s’ajoutent les tracteurs agricoles de la CMA.

Selon l’ONS, 56,37% des voitures roulent à l’essence contre 43,63% au  gasoil. Près de la moitié des voitures de tourisme (48,19%) utilisent  l’essence comme source d’énergie et 25,49% le gasoil. La répartition des immatriculations et ré immatriculation durant la période  de référence selon le genre et la wilaya montre que les grandes villes dominent le parc national de l’automobile.
         
La wilaya d’Alger vient en tête avec 13,34%, soit 71.383 véhicules dont  54.244 véhicules de tourismes, avec 535.255  véhicules immatriculés  ou ré immatriculés durant les six derniers mois 2011. Tizi-Ouzou vient en deuxième position avec 5,11% (27.332 unités dont  19.541 véhicules de tourisme), suivie par Blida (4,91% -26.287 dont 19.596  voitures de tourisme), Annaba (4,82% -25.823 dont 22.247 véhicules  de tourisme). La wilaya de Constantine est en cinquième position avec 4,22% -22.591  voitures dont 17.954 véhicules de tourisme) et enfin la wilaya d’Oran (3,94%  -21.070 dont 19.023 véhicules de tourisme.