Saida Citroën en force

3143

Saida Citroën participe pour la seconde fois au salon Equip’Auto Algeria avec un stand exclusivement dédié au volet pièce de rechange et service après-vente, un domaine cher au représentant de Citroën en Algérie.

Le rendez-vous annuel des professionnels de l’Aftermarket automobile en Algérie est l’occasion pour Saida Citroën de se frotter aux différents acteurs de l’automobile principalement ceux activant dans le domaine du service après-vente et de la pièce de rechange. Rencontré au stand de la marque, M.Ramdani Salim, directeur pièces et services à déclarer que l’événement est « l’occasion pour nous de  présenter nos différentes activités dans le domaine du service et de démontrer que Saida Citroën ne fait pas que dans la vente des voitures mais aussi assure un service après-vente de qualité aux standards de la marque en se reposant sur un magasin central de pièce de rechange de pas moins de 4000 m2 avec 14 000 références en stock, des ateliers construits aux normes internationales de Citroën et des techniciens formés exclusivement dans notre centre de formation basé au niveau de la direction générale à Reghaia».

M.Ramdani a précisé en outre que Saida Citroën alimente ses différents points de vente et ses agents en pièces de rechange d’origine « on dispose constamment de la pièce dite «consommable » notamment pour tout ce qui est filtration pour assurer une disponibilité immédiate, en plus des pièces moteurs, accessoires, carrosserie… Je dirais que nous arrivons aujourd’hui à assurer un taux de satisfaction immédiat de 90% avec un stock opérationnel estimé à six mois ceci dans le but  de répondre aux attentes de nos clients dans les meilleurs délais possible ».

Saida Citroën est le seul concessionnaire sur la partie VP à avoir exposé à Equip’Auto Algeria 2012 et compte profiter de cette occasion pour renforcer son image de marque notamment avec un espace réservé à l’exposition de la partie marchandising qui reflète les valeurs de la marque au chevrons. Mais pour M.Ramdani la priorité est de se concentrer sur la partie après-vente. « Nous sommes entrain de mettre en place une nouvelle politique de gestion des stocks avec un renforcement du nombre de références disponibles, certes c’est un risque pour nous dans le sens où la pièce sera posée peut être pour une longue période et qui va forcément engendrer des coûts de stockage supplémentaire, une contrainte que nous assumons tant que le but et de satisfaire la demande de nos clients ».