Tesla ciblée pour une pratique jugée abusive

65

Le géant constructeur américain fait de nouveau parler de lui par une pratique jugée abusive. En effet, les réparateurs indépendants non agréés doivent payer une redevance pour accéder au diagnostic électronique de ses véhicules.

Après une plainte déposée en Allemagne, Tesla s’est vu obligée d’ouvrir l’accès au diagnostic électronique de ses véhicules aux ateliers de réparation indépendants, mais toutefois le constructeur américain conditionne un tel accès au logiciel de diagnostic des Tesla au paiement d’une redevance de 125 € de l’heure.

Une décision jugée abusive et dénoncée dans plusieurs pays européens notamment en France par la Fédération de la Distribution Automobile (FEDA). Cette dernière appelle la marque américaine au respect de la libre concurrence pour la réparation des voitures puisque cette redevance n’est pas facturée aux ateliers agréés par Tesla.

La FEDA n’hésitera pas à monter au créneau rappelant que « la pratique abusive des réseaux agréés est interdite par les traités européens et a été condamnée par l’Autorité de la concurrence ». La réglementation européenne permet en effet aux indépendants de disposer des mêmes conditions que les agréés pour les réparations.