Accidents de la circulation : Tebboune ordonne un durcissement des scansions contre le non respect du code la route

29

Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a affirmé, lors de la réunion du Conseil des ministres qu’il a présidée dimanche, que les accidents de la route exigeaient une solution coercitive, soulignant la nécessité d’appliquer les peines les plus lourdes pour les cas de non-respect avéré du Code la route, une infraction qualifiée de crime.

Concernant l’exposé sur la sécurité routière, précisé un communiqué du Conseil, le Président de la République a affirmé que « les accidents de la route exigeaient une solution coercitive compte tenu des proportions qu’a pris ce phénomène récemment », préconisant « l’application des peines les plus lourdes pour les cas de non-respect avéré du Code la route, une infraction qualifiée de crime ainsi que le contrôle technique des véhicules de transport chaque trois mois ».

Le Président Tebboune a mis l’accent sur « le renforcement du contrôle sur les sociétés de transport par bus, à travers l’impérative rotation de conducteurs pour les longs trajets et le retrait du registre de commerce aux sociétés contrevenantes, outre l’application des peines les plus lourdes à l’encontre des parties impliquées dans la délivrance de permis de conduire aux candidats non qualifiés ».