Automobile Algérie : Les concessionnaires écrivent au médiateur de la République

98

Face au non déblocage de la situation des importations de voitures en Algérie, le groupement des concessionnaire automobiles (GCA) a adressé ce lundi 31/01/2022 une lettre au médiateur de la République, Brahim Merad lui demandant d’intervenir auprès de la commission technique du ministère de le l’industrie pour trancher rapidement sur leur cas.

Les concessionnaires automobiles algériens commencent à perdre patience quant au déblocage de la situation des importations de voitures en Algérie. En effet, alors que le Ministre de l’industrie Ahmed Zeghdar a déclaré au début du mois de décembre que le cahier des charges relatif à la filière automobile allait être prêt ce mois de janvier, la situation n’a toujours pas connu de suite.

Avec l’annonce du ministre, les concessionnaires se sont engagés dans des dépenses faramineuses pour préparer le retour à l’activité. Le groupement des concessionnaires automobiles (GCA) ont saisi ainsi le médiateur de la république Brahim Merad via une lettre adressée.

« Le retard enregistré dans la réponse aux dossiers comme fixé à 20 jours, bien que les candidats (à l’importation des véhicules) ont investi dans la réalisation des sièges, des garages et des showrooms en sus d’avoir recruté des salariés qui reçoivent leur salaire mensuellement, leur causant des pertes incommensurables, a dépassé la ligne rouge », ont ainsi écrit les membres du GCA.