Automobile: Renault ne quittera pas le marché iranien

757

Contrairement au groupe PSA, l’autre grand constructeur français Renault a annoncé via son patron Carlos Ghosn, qu’il ne quitterait pas le marché iranien après l’embargo imposé par les Etats-Unis.

Après une assemblée générale, Carlos Ghosn, PDG de Renault a annoncé que le losange ne quitterait pas l’Iran et ce malgré la décision des Etats-Unis de rompre l’accord sur le nucléaire signé en 2015 ainsi que la menace du gouvernement américain de sanctionner les entreprises toujours en exercice en Iran.

Renault va donc à l’opposé de ce qu’a annoncé l’autre grand constructeur français PSA. En effet, ce dernier avait déclaré récemment qu’il quittait le marché iranien malgré que ce marché était le plus grand marché à l’étranger se justifiant par le minime chiffre d’affaire réalisé en Iran. PSA veut garder de bonnes relations avec Washington pour mener à bien ses ambitions au pays de l’oncle SAM.

« On n’abandonnera pas. Même si nous devons réduire la voilure très fortement, nous resterons avec une voilure réduite parce que nous sommes persuadés que (…) à un moment ce marché rouvrira et le fait d’être resté en Iran nous donnera certainement un avantage », à ainsi déclaré Carlos Ghosn après sa sortie de l’assemblée générale.