ETUSA : Lancement du 1er bus et du 1er camion hybrides roulant au diesel-GPLc

36

Le premier bus de transport public et le premier camion hybrides roulant à la double énergie diesel-GPLc ont été lancés mardi à Alger afin de réduire la consommation énergétique et le niveau de pollution du secteur des transports.

Lors de la cérémonie de lancement, le premier bus de transport public de l’Etablissement de transport urbain et suburbain d’Alger (ETUSA) et le premier camion de transport de carburant du Groupe public du transport de marchandise et de logistique (LOGITRANS) hybrides roulant au diesel-GPLc « dual fuel » ont été lancés dans l’optique de réduire la consommation énergétique et la pollution, en présence du ministre des Transports, Lazhar Hani, du ministre des Mines, Mohamed Arkab et du ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Chems Eddine Chitour.

Lors d’un discours tenu à cette occasion, le ministre des Transports a souligné l’intérêt de cette démarche pour un secteur transversal dans le développement du pays, appelé à limiter l’utilisation d’énergies polluantes.

Il a ainsi énuméré différentes initiatives de son secteur, notamment pour l’électrification de tronçons de chemin de fer, le développement du réseau des transports électriques (tramway et métro) et l’introduction de carburants de moindre pollution dans les secteurs maritime et aérien nationaux.

« Le but de notre secteur est de transporter plus de personnes et de marchandises avec des énergies propres. C’est aussi l’occasion d’investir dans la recherche scientifique et développer l’innovation permettant de créer de la richesse et offrir des postes d’emploi », a estimé M. Hani, estimant que le soutien au renouvelable et aux énergies propres est un investissement vital et durable.

Pour sa part, M. Chitour a indiqué que les premiers kits de conversion diesel-GPLc ont été importés de Pologne, ajoutant que 50.000 kits doivent être importés « représentent 200.000 tonnes de gasoil économisés soit 160 millions dollars épargnés ».

De plus, il s’agit selon le ministre de changer les habitudes de consommation énergétique en parvenant à une réelle rupture d’autant que dès 2030, la consommation de l’essence et du diesel connaitra une tendance baissière avec l’émergence des véhicules et autres modes de locomotion électriques.

Le ministre des Mines a assuré de son côté la disposition des ingénieurs de son secteur afin d’assurer la sécurité et la conformité des équipements installés. Une étude des paramètres d’utilisation de ces nouveaux kits est d’ailleurs en cours lors des premiers essais effectués par les bus équipés de ce kit « Dual fuel » permettant l’économie de consommation de plus de 30 % de gasoil.

Quant au Directeur général de l’ETUSA, Karim Yacine, il a mis en avant l’apport de Naftal dans ce projet permettant d’entamer la transition énergétique au niveau des transports urbains de la capitale.

« Cela vise à transformer nos paramètres de gestion et faire des économies d’échelle à travers l’utilisation des énergies propres et des modes d’organisation et de fonctionnement plus durables », a-t-il expliqué, notant la fierté de l’ETUSA « d’être avec LOGISTRANS, des précurseurs pour s’orienter vers ce type de carburant moins coûteux et moins polluant ». (APS)