Geely veut prendre des couleurs en Algérie

12434

La marque automobile chinoise Geely a été lancée en Algérie en 2004. Depuis, elle a changé de main pour atterrir chez l’entreprise Sipac qui a repris le défi de valoriser une des marques chinoises les plus connues dans le monde. Si l’Algérie figure dans le top 10 des pays d’export de la marque, les responsables de Sipac ne comptent pas en rester là. Avec un programme de redéploiement ambitieux et des objectifs en adéquation avec les ambitions internationales de Geely. Melle Sandy Sun nous donne dans cette interview les clefs de la relance de Geely en Algérie et ses objectifs à moyen terme. (Entretien réalisé par Hamid A)

-En dix ans, Geely a réussi à s’imposer comme le premier constructeur indépendant en Chine, quel est le secret de cette réussite ?

-Pour l’anecdote, je cherchais à rejoindre une compagnie automobile dans laquelle je voulais travailler et finalement je suis tombée sur « Geely » et donc j’ai trouvé que c’était une compagnie qui a vraiment un focus sur le marché, elle produit réellement ce que le marché veut. D’autant plus que les collaborateurs de Geely travaillent très dur, des personnes qui cherchent au fur et à mesure à améliorer la qualité, car je dirais que la qualité était au cœur de notre souci.

Aujourd’hui, je peux vous affirmer que jour après jour notre qualité s’améliore. Nous avons mis la qualité au cœur de notre système et on a tous les jours essayé de l’améliorer, vous pouvez comparer des berlines Geely qui sont sur le marché qui n’ont rien à envier à d’autres modèles qui sont sur le marché.

– Geely a amorcé un virage stratégique en se positionnant avec ses trois marques à des entités (Marque Imperial, Marque Premium et marque Généraliste), pouvons-nous avoir des détails sur ce repositionnement ? 

-La politique de positionnement des trois marques est une stratégie qui est propre au marché domestique chinois, donc elle ne concerne que le marché chinois. Ceci dit, sur le marché global, la décision n’a pas encore été prise, elle sera prise à la fin de l’année 2010. On va choisir un positionnement sur une marque ou deux marques au maximum. La marque Geely disparaitra sur le marché domestique, mais ne disparaitra pas sur le marché global.

-Comment se porte aujourd’hui  Geely en Algérie notamment après son passage sous la coupe de SIPAC ?

-Nous avons entamé notre entrée sur le marché algérien en 2004, à cette époque notre présence s’est résumée en une seule commande faite par notre premier représentant et qui n’a jamais été renouvelé. Par la suite, nous avons renoué avec le marché algérien avec un autre distributeur qui est « SIPAC» et qui est toujours notre vitrine dans le pays.

Nous essayons de travailler avec notre partenaire avec une gamme certes limitée, mais avec un focus sur le principal modèle qui est la Geely Ray. Nous pensons que le marché des citadines en Algérie est porteur, d’ailleurs, c’est dans ce segment que nous développerons nos prochains modèles.

– Quelles sont les actions que vous avez menées pour refonder l’image de marque de Geely en Algérie ?

-Depuis le lancement de la Geely Ray en Algérie on a d’abord donné une grande importance au volet communication, un maillon clé du développement de toute activité que ce sois dans le domaine de l’automobile ou autre. Nous avons signé une collaboration avec une entreprise européenne, une agence de relations presse et de communication « Open2Europe » qui gère la partie relation presse pour Geely sur le marché. Nous avons également essayé d’épauler notre représentant en Algérie avec la mise à disposition des équipes basées sur place chez SIPAC de tous les supports marketing nécessaire afin de développer la marque.

– Pouvez-vous nous donner un aperçu sur la situation du réseau de distribution de la marque en Algérie ?

-Aujourd’hui, nous travaillons étroitement avec notre distributeur pour étendre notre réseau d’agents, d’ailleurs une nouvelle équipe vient de rejoindre SIPAC, il s’agit d’une équipe chargée du marketing et du managérial qui va essayer de travailler pour étendre le réseau et couvrir le maximum de villes en Algérie, notamment les régions de l’Est, avec un accent sur la qualité de service en vente ou après vente.

– Parlons de service après-vente, quelles sont vos prochaines actions pour développer la qualité du service après-vente, un facteur clé dans la vie d’une marque automobile?

-Effectivement, l’après-vente est la clé du succès, un point que nous avons soulevé avec notre distributeur lors de notre visite. Nous allons collaborer avec lui sur quatre points qui nous paraissent vraiment essentiels.

Le premier c’est de s’assurer avant la livraison du véhicule que la voiture répond à toutes les normes et quelle est prête à être livrée. Le second point est la disponibilité, avoir le stock nécessaire avant le lancement d’un modèle. En troisième lieu, assurer la formation du personnel notamment sur la partie service-après vente, d’ailleurs des équipes d’ingénieurs et de techniciens de Geely Chine sont attendues courant mois d’octobre. Le quatrième et dernier point concerne l’amélioration de la méthode de travail des équipes et du personnel basés en Algérie et qui puissent s’adapter à tous les process que Geely  met en place, c’est vraiment un process qualité qu’on doit mettre en place avec notre distributeur.  

-Etant une marque chinoise, comment faites-vous pour vous distinguer sachant que l’image des produits chinois n’est pas toujours reluisante ?

-Notre vraie réussite réside vraiment dans la construction d’une forte image de marque. Nous faisons très attention au marché où nous somme présents, aux services qu’on va procurer à nos clients. Notre idée aujourd’hui est de faire élever l’image de marque de Geely pour pouvoir créer de l’attention et de la valeur ajoutée par rapport aux autres marques et pourquoi pas créer de l’affectif pour cette marque.

-Les professionnels du secteur tablent sur plusieurs facteurs pour prétendre à un bon positionnement sur le marché : La qualité des voitures, le prix, la disponibilité des véhicules… Dans ce cadre, comment comptez-vous vous imposer ?

-Nous croyons vraiment dans la qualité de nos produits c’est quelque chose qui nous apporte énormément. Aujourd’hui, tous nos produits répondent à la norme de dépollution Euro 4. Nous croyons aussi à la technologie que nous sommes entrain de développer comme ce qui a été réalisé dans le domaine de la transmission automatique et manuelle.

L’autre point essentiel est vraiment la combinaison entre la qualité et la sécurité, nous pensons également que les deux sont indissociables. Nous ne pouvons pas toujours se rabattre sur un prix, nous privilégions par contre, la qualité et la sécurité par rapport au prix.

-La stratégie de développement de Geely en Algérie repose essentiellement sur un seul modèle, la citadine « Geely Ray », qui connait un franc succès. N’est-il pas un risque pour l’avenir de la marque en Algérie de dépendre d’un seul modèle ?

-Dans les deux à trois années à venir, il va y avoir le lancement de nouveaux produits, ceci dit on va vraiment se focaliser sur le marché des citadines mais aussi dans le segment SUV (4×4) et Sedan … Toutes avec des transmissions manuelles et automatiques. Un MPV (monospace) est aussi d’actualité.

La gamme actuelle commercialisée en Algérie disparaitra, le temps d’assurer une certaine transition avec l’arrivée progressive des nouveaux modèles. A terme, ce sera un focus sur les nouveaux modèles.

-Comment voyez-vous l’évolution du marché de l’automobile dans sa globalité et plus particulièrement en Algérie ?

-Au niveau global, nous croyons vraiment à la réussite de Geely. C’est une véritable ‘’succes story’’. Depuis 1996, on n’a pas cessé de jour en jour d’améliorer notre qualité et on n’a jamais arrêté d’aller toujours de l’avant. Nous avons de grandes chances d’avoir un très grand visionnaire au sein de la société qui gère l’entreprise et qui grâce à plusieurs acquisitions comme l’acquisition de Volvo, nous espérons faire partie du top 10 des ventes de voitures dans le monde dans les années à venir. Nous sommes très confiants dans notre marche vers l’avenir.

Pour l’Algérie, le marché local demeure l’un des plus importants pour Geely. Il fait partie du top 10 des marchés à l’export et nous voulons vraiment apporter sur ce marché des voitures sûres pour satisfaire la demande de nos clients. C’est vraiment notre devise aujourd’hui. Nous voulons avoir des voitures sécurisées pour les consommateurs à long terme.

– Un dernier mot ?

-Je suis très heureuse d’être ici et d’avoir une interview avec vous. Je comprends très bien que les algériens commencent vraiment à s’intéresser à la marque Geelly et croient en elle, c’est pour cette raison que nous voulons renforcer notre collaboration avec notre distributeur pour apporter et proposer des voitures sûres et fiables avec un très bon service après-vente.