Importation de voitures en Algérie : le cahier des charges va adopter 3 principaux changements

139

Le cahier des charges relatif au dossier de l’importation de voitures en Algérie est officiellement ajusté avec trois nouvelles mesures. En effet, comme le rapporte le quotidien Echourouk, Aimene Benabderrahmane ministre des Finances vient d’approuver trois changements sur ce cahier de charges.

Comme prévu, le cahier des charges relatif à l’importation de voitures neuves en Algérie, vient d’être ajusté de façon à alléger les mesures déjà existantes. Désormais ce cahier des charges implique la suppression du système de quotas, sans fixer le seuil de 1,6 litres pour la capacité des moteurs de véhicules. Aussi, l’exclusivité des concessionnaires nationaux résidents est également annulée.

Le ministère de l’industrie va accélérer l’élaboration du nouveau texte relatif à ce dossier de l’importation des voitures en Algérie pour être soumis lors du prochain rassemblement gouvernemental. Pour rappel, le président de la république, Abdelmadjid Tebboune avait ordonné la révision immédiate de ce cahier des charges lors du dernier conseil des ministres tenu ce début décembre.

Le président de la république a souligné également la nécessité de disposer d’un réseau de services après-vente dans chaque région du pays, et que cela soit une exigence pour l’acceptation des concessionnaires ayant soumis un dossier pour l’importation de voitures en Algérie.