Industrie automobile : le ministre de l’industrie appelle au développement de l’intégration progressive

1331

En marge de l’ouverture des premières Journées techniques sur la sous-traitance, le ministre de l‘Industrie et des mines, Youcef Yousfi a lancé un appel aux acteurs de l’industrie automobile, afin de mettre en œuvre un processus de fabrication avec une intégration nationale progressive, qui représente le vrai objectif derrière le montage automobile.

La formule proposée par le premier responsable du secteur aura pour but de mettre l’industrie automobile en Algérie sur ses rails. Youcef Yousfi a rappelé également que dans sa quête pour le développement de l’industrie automobile, l’Algérie « ne pert de rien » puisque cela fait une cinquantaine d’année que la SNVI produit des véhicules industriels « bien  appréciés » par les utilisateurs, et ce, avec un taux d’intégration supérieur à 80%.  A ce propos, il a considéré que même si la technologie n’est pas des plus récentes, une expérience et un savoir-faire ont été acquis avec une main d’œuvre qualifiée et motivée. 

Par ailleurs, M. Yousfi a relevé, en abordant le secteur industriel en général, que grâce aux dispositifs d’aides et d’appuis incitatifs mis en place depuis plusieurs années dans le cadre des programmes successifs du président de la République, l’Algérie assiste à « une véritable renaissance de l’industrie nationale après une période difficile ». 

Il a, dans ce contexte, relevé qu’entre 2001 et 2016, le nombre de création de PME annuellement a plus que doublé en passant de 43.000 à 109.000, ajoutant que le nombre de projets industriels a été multiplié par sept (7) en passant de 350 en 2010 à 2.500 en 2017, alors que le montant des investissements a été multiplié par 11 durant la même période.