La Gendarmerie se mobilise pour lutter conte ce fléau

1737

La Gendarmerie nationale mobilisera "tous les moyens nécessaires" pour réduire l’ampleur des accidents de la route, a indiqué, lundi à Tizi-Ouzou, le commandant régional de la Gendarmerie nationale de la Première Région militaire, le Général Abdelhafid Abdaoui.

Intervenant lors d’une cérémonie d’installation du nouveau commandant de groupement de la wilaya de Tizi-Ouzou de la Gendaremerie nationale, le lieutenant-colonel Mahmoudia Idir, qui remplace le lieutenant-colonel Akhrouf Nourredine appelé à d’autres fonctions, le Général Abdaoui a exigé au responsable fraîchement installé de « faire tout son possible pour lutter contre la criminalité sous toutes ses formes, notamment le terrorisme routier ».

Il a assuré, à cet effet, le nouveau commandant du groupement de Tizi-Ouzou de sa disponibilité à mobiliser « tous le moyens nécessaires » pour qu’il puisse accomplir « efficacement cette mission ». Le même responsable a, en outre, déclaré que ses services sont prêts à mobiliser des moyens supplémentaires, en sus de ceux déjà mis en place, si cela est jugé nécessaire, afin de mener a bien la mission du corps de la Gendarmerie de veiller à la sécurité des personnes et des biens.

« D’énormes moyens ont été mobilisés, ce qui a permis de réduire le nombre des accidents, de blessés et de morts sur les routes », a-t-il observé, relevant, en revanche, que « beaucoup reste à faire, car les moyens, à eux seuls, ne suffisent pas s’ils ne sont pas accompagnés par une culture sécuritaire ».

Le Général Abdaoui a insisté sur l’importance d’instaurer la communication avec le citoyen et d’être à son écoute, soulignant l’importance de l’implication de la société civile dans la lutte contre les accidents de la circulation. A ce propos, il a lancé un appel aux conducteurs pour faire preuve de civisme et aux associations pour s’impliquer dans cette lutte contre « le terrorisme routier et pour l’instauration d’une culture sécuritaire avec la contribution de la presse, des écoles, du mouvement associatif, à travers des actions de sensibilisation ».

Abordant la question de la couverture sécuritaire de la wilaya de Tizi-Ouzou par le corps de la Gendarmerie nationale, le Général Abdelhafid Abdaoui a souligné que son amélioration bute sur deux contraintes majeurs qui sont la rareté du foncier du domaine public pour l’implantation de nouvelles brigades et la lenteur dans la livraison des projets en cours de construction.

Il a souligné, à cet effet, que 17 projets de structures de la Gendarmerie sont actuellement en « souffrance » au niveau local. « La réception de ces structures permettra d’améliorer la couverture sécuritaire la wilaya », a-t-il soutenu. (APS)