Le SAV reste assuré chez Saïda

2412

La marque Indienne Mahindra commercialisée en Algérie par la Eurl Saïda, filiale du groupe GBH (Groupe Bernard Hayot), quitte officiellement le marché local après que le distributeur ait cessé le partenariat qui le lie avec le constructeur.

Mahindra est la première marque automobile introduite en Algérie par la filiale du groupe GBH, suivie par la suite par Citroën et Scania. Lancée officiellement en 2008, la marque Indienne a construit son image à travers les modèles Scorpio et Bolero, deux pick-up qui évoluent dans le segment des véhicules utilitaires. En 2012, Saïda présente le premier modèle du segment touristique, le 4×4 XUV500 avant de lancer en 2014 un second SUV, plus petit, le Quanto.

Aujourd’hui, le contrat entre les deux entités n’est plus d’actualité, il faut dire que la marque n’a pas connu un grand succès en Algérie malgré un retour remarquée de Mahindra sur le marché, notamment en 2014 et au début de l’année 2015.
 
Selon nos informations, plusieurs facteurs ont accéléré l’arrêt de la commercialisation de la marque, on citera entre autre, l’entrée en vigueur du nouveau cahier des charges régissant l’activité automobile en Algérie avec la batterie de nouvelles normes imposant de nouveaux équipements que les véhicules doivent comporter, mais aussi, la volonté du constructeur Indien de renforcer sa présence à travers un nouveau distributeur, un investisseur Tunisien qui a finalement abandonné le projet.
 
La marque Mahindra n’est plus commercialisée en Algérie, néanmoins, on indique du coté de Saïda, que la partie après-vente et pièces de rechange reste d’actualité conformément au règlement régissant l’activité automobile.